Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

La revue LES ÉCRITS célèbre cette année son cinquantième anniversaire.

Fondée en 1954 par JEAN-LOUIS GAGNON, elle portait d’abord le nom des Écrits du Canada français.

Doyenne des revues littéraires du Québec, elle est la première à marquer un demi-siècle d’existence, cinquante ans d’écrits libres.

Cet anniversaire fut inauguré à Trois-Rivières, le 8 octobre, par un récital de poésie dans le cadre du Festival International de poésie de Trois-Rivières.

Les poètes de cette soirée furent Nicole Brossard, André Brochu, membres du comité de rédaction de la revue et Michel van Schendel, prix Athanase-David 2003 et collaborateur des ÉCRITS.

Le 19 octobre aura lieu le lancement du numéro anniversaire de la revue à la Chapelle historique Bon-Pasteur, rue Sherbrooke Est à Montréal.

Trente-trois écrivains québécois ont participé à ce numéro qui comprendra, en outre, une anthologie d’une centaine de pages choisies par André Brochu, où seront représentés les écrivains qui ont publié des textes dans la revue au cours du demi-siècle qui vient de s’écouler.

Une première : une exposition présentant des documents d’archives retraçant l’histoire des ÉCRITS

Ce numéro du cinquantième anniversaire est un véritable événement littéraire.

Il sera présenté par le directeur de la revue, Naïm Kattan, qui rendra hommage aux précédents directeurs des ÉCRITS : Jean-Louis Gagnon, qui vient de nous quitter, Paul Beaulieu et Jean-Guy Pilon, qui seront présents à cette cérémonie.

Ce numéro sera en vente dans les librairies et sera offert comme cadeau aux abonnés de la revue, ainsi qu’à tous les nouveaux abonnés.

Un index de la revue, préparé par Jean-Rémi Brault, ancien bibliothécaire à la Bibliothèque nationale du Québec, sera également présenté.

La revue LES ÉCRITS se caractérise par son dynamisme.

Elle publie des écrivains de la francophonie (France, Belgique, Liban, Égypte, Maroc…) et tente d’être un organe représentatif des lettres québécoises.

Des poètes, des romanciers, des nouvellistes et des essayistes reconnus côtoient ceux qui publient leurs premiers textes.

Elle incarne cette littérature dans son mouvement et, fière d’être la doyenne des revues littéraires du Québec, elle demeure parmi les plus jeunes et les plus dynamiques.

Source : Jo Ann Champagne