Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Ados du primaire 11-12 ->

La Seconde Guerre mondiale est finie. Les soldats reviennent peu à peu au bercail. Ottawa est en liesse et ses rues sont encombrées de gens qui vont d’un bal à l’autre…

Pour Martin, l’armistice signifie peu de chose.

Entre son frère mentalement handicapé, ses parents qui se chamaillent et n’arrivent pas à joindre les deux bouts, il a rarement envie de fêter.

Tout juste espère-t-il le retour de Buz, qui a rejoint l’armée et qui est le protecteur des enfants des bas-quartiers, dont le sort n’intéresse personne d’autre.

En attendant ce jour, Martin tue le temps en compagnie de son chat et de son ami Billy.

Désirant faire quelques sous, les deux garçons s’engagent dans la chorale de l’église.

Ils y font la connaissance de Georges, qui les prend en affection, une affection anormale et perverse.

Si seulement Buz était là…

• Une écriture d’une rare finesse décrivant la vie dans les bas-quartiers d’Ottawa durant les années quarante à travers le regard enfantin du héros qui est inconscient des dangers qui le guettent.

• Un livre abordant les thèmes délicats que sont l’abus de confiance et la pédophilie.

• Un récit brossant un tableau très réaliste du quotidien des familles appartenant aux classes les plus pauvres de la société.

THÈMES :

Enfance, solitude, pauvreté, pédophilie, Ottawa,
Seconde Guerre mondiale.

L’AUTEUR :

BRIAN DOYLEBrian Doyle est un auteur jeunesse de grande renommée. En 1998, il a été mis en nomination pour le très prestigieux Hans Christian Andersen Award. Il a aussi gagné trois fois la médaille du Canadian Library Association’s Book of the Year for Children et a remporté deux fois le Prix Christie.

À LA GUERRE COMME À LA GUERRE !
Brian Doyle
Traduit par Marie-Andrée Clermont
Illustration de la couverture par Gérard Frischeteau
LES ÉDITIONS PIERRE TISSEYRE
Collection Deux solitudes jeunesse no 41
Format poche Roman
2006 – 224 pages – 11,95$