Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Ottawa, printemps 2007 : un appartement à moitié vide, un homme désespéré, un ordinateur.

Avant de poser un geste irréparable, aboutissement d’une longue réflexion, l’homme s’installe devant son clavier et se met à écrire.

Il interpelle le lecteur et l’invite à le suivre dans une exploration qui prend parfois des détours inattendus.

« Que vous le vouliez ou non, nous sommes maintenant partenaires dans toute une histoire, enfin, jusqu’au moment où vous déciderez d’arrêter de jouer. S’il y a quelqu’un de mal placé pour décréter qu’on devrait continuer à jouer quand on ne veut plus, c’est bien moi ! »

Défilent sur la page souvenirs, anecdotes, réflexions : la trame d’une vie apparemment banale jusqu’au moment où tout bascule.

En racontant l’enfant mal aimé, l’adolescent désabusé, l’adulte tenaillé par l’angoisse, notre homme devient, presque malgré lui, le héros de son propre roman.

Que cherche-t-il au juste ?

Et à qui s’adresse-t-il vraiment ?

Un roman sombre et émouvant sur la quête de sens.

La souffrance humaine y est traitée directement, parfois avec humour, toujours avec compassion.

En fond de tableau se déroule le fil invisible qui, nous liant les uns aux autres, nous garde en équilibre souvent précaire au bord du gouffre.

L’AUTEURE :

MARIE GINGRAS est originaire d’Ottawa. Elle a obtenu un doctorat en psychologie clinique de l’Université d’Ottawa, et exerce sa profession de psychologue dans divers milieux depuis. Elle travaille présentement en cabinet privé, tout en conservant une charge d’enseignement universitaire (au niveau prédiplômé à l’Université d’Ottawa et au niveau diplômé à l’Université St-Paul). Elle est coauteure d’un manuel de cours, Introduction aux Théories de la Personnalité (éditions Gaëtan Morin).

Passionnée de mots, elle fut couronnée championne de la Dictée des Amériques, en 2004, dans la catégorie senior amateur. Ce titre est son premier roman.

ANATOMIE D’UN SUICIDE
ET AUTRES MENSONGES
Marie Gingras
LES ÉDITIONS VENTS D’OUEST
Collection Azimuts
2008 – 208 pages – 21,95$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS VENTS D’OUEST

Quelques titres de la collection Azimuts présentés chez Planète Québec :

Les enfants Beaudet
Les Mauvaises Fréquentations
Rose la pie
Des marelles au fond des yeux
Deux dromadaires et un âne
Une balle (à peine) perdue
Montcalm et moi
Anatomie d’un suicide et autres mensonges