Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

Le Conseil des Arts du Canada a dévoilé aujourd’hui les noms des 70 finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général de 2010. La moitié d’entre eux sont finalistes pour une première fois. On y retrouve des auteurs, illustrateurs et traducteurs âgés de 25 à 74 ans.

Les prix sont décernés en français et en anglais dans les catégories romans et nouvelles, études et essais, poésie, théâtre, littérature jeunesse (texte et illustrations) et traduction.

En tout, 1702 livres admissibles ont été soumis pour les Prix de cette année, soit 161 livres de plus que l’an dernier.

Au moins neuf des finalistes ont moins de 35 ans et six sont autochtones ou proviennent de diverses communautés culturelles.

Les livres abordent plusieurs thèmes, notamment notre histoire d’amour avec le territoire et nos préoccupations à l’égard de l’environnement, nos racines, les voyages, réels ou intérieurs, et les difficultés psychologiques auxquelles nous faisons face.

Les noms des finalistes et les titres de leurs œuvres sont énumérés ci-après.

La liste des membres des 14 comités (sept en français et sept en anglais) figure à la fin de ce communiqué.

Prix littéraires du Gouverneur général

La contribution du Conseil des Arts du Canada aux Prix littéraires du Gouverneur général totalise 450 000 $.

Tous les lauréats recevront une bourse de 25 000 $, ainsi qu’un exemplaire spécialement relié de leur œuvre primée.

De plus, l’éditeur de chaque ouvrage gagnant recevra une subvention de 3000 $ pour soutenir ses activités promotionnelles.

Enfin, une somme de 1000 $ sera remise à tous les finalistes non lauréats pour souligner leur accession au rang des finalistes.

Finalistes de langue française

Romans et nouvelles

Marie-Claire Blais, Key West (Floride) [originaire de la ville de Québec], Mai au bal des prédateurs (Les Éditions du Boréal; distribué par Diffusion Dimedia)

Martine Desjardins, Ville-Mont-Royal (Québec), Maleficium (Éditions Alto; distribué par Socadis)

Agnès Gruda, Montréal, Onze petites trahisons
(Les Éditions du Boréal; distribué par Diffusion Dimedia)
Un vrai recueil de nouvelles : structuré, unifié,

Dany Laferrière, Montréal, L’énigme du retour
(Les Éditions du Boréal; distribué par Diffusion Dimedia)

Kim Thúy, Longueuil (Québec), Ru (Éditions Libre Expression, Groupe Librex; distribué par Messageries ADP

Poésie

Francis Catalano, Montréal, qu’une lueur des lieux (L’Hexagone; distribué par Messageries ADP)

Marie-Josée Charest, Maria (Québec), Rien que la guerre, c’est tout (Les Herbes rouges; distribué par Diffusion Dimedia)

Carole David, Montréal, Manuel de poétique à l’intention des jeunes filles (Les Herbes rouges; distribué par Diffusion Dimedia)

Danielle Fournier, Montréal, effleurés de lumière
(L’Hexagone; distribué par Messageries ADP)

Pierre Nepveu, Montréal, Les verbes majeurs
(Éditions du Noroît; distribué par Diffusion Dimedia)

Théâtre

Geneviève Billette, Montréal, Les ours dorment enfin
(Lansman Éditeur; distribué par Diffusion Dimedia)

Evelyne de la Chenelière, Montréal, L’imposture
(Leméac Éditeur; distribué par Socadis)

Emma Haché, Montréal, Trafiquée
(Lansman Éditeur; distribué par Diffusion Dimedia)

David Paquet, Montréal, Porc-épic
(Dramaturges Éditeurs; distribué par Diffusion Dimedia)

Gilles Poulin-Denis, Montréal, Rearview
(Dramaturges Éditeurs; distribué par Diffusion Dimedia)

Études et essais

René-Daniel Dubois, Montréal, Morceaux : entretiens sur l’écho du monde, l’imaginaire et l’écriture (Juillet 2005- janvier 2006)(Leméac Éditeur; distribué par Socadis)

Michel Lavoie, Saint-Raphaël (Québec), C’est ma seigneurie que je réclame : la lutte des Hurons de Lorette pour la seigneurie de Sillery, 1650-1900
(Les Éditions du Boréal; distribué par Diffusion Dimedia)

Marie Mc Andrew, Montréal, Les majorités fragiles et l’éducation : Belgique, Catalogne, Irlande du Nord, Québec
(Les Presses de l’Université de Montréal; distribué par Socadis)

Pierre Ouellet, Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec), Où suis-je ? Paroles des égarés (VLB éditeur; distribué par Messageries ADP)

Yvon Rivard, Montréal, Une idée simple (Les Éditions du Boréal; distribué par Diffusion Dimedia)

Littérature jeunesse – texte

Michel Noël, Saint-Damien-de-Brandon (Québec), Nishka
(Les Éditions Hurtubise; distribué par Distribution HMH)

Patrice Robitaille, Montréal, Le chenil (Les Éditions L’Interligne; distribué par Prologue)

Yves Steinmetz, Saint-Césaire (Québec), La chamane de Bois-Rouge (Éditions Pierre Tisseyre; distribué par Diffusion du livre Mirabel)

Alain Ulysse Tremblay, Montréal, Le dernier été (Soulières éditeur; distribué par Diffusion du livre Mirabel)

Élise Turcotte, Montréal, Rose : derrière le rideau de la folie (Les éditions de la courte échelle; distribué par Diffusion du livre Mirabel)

Littérature jeunesse – illustrations

Josée Bisaillon, Montréal, Le funambule, texte de Marie-Danielle Croteau (Les Éditions Les 400 coups; distribué par Diffusion Dimedia)

Virginie Egger, Montréal, Le journal secret de Lulu Papino – Mon premier amour, texte de Lucie Papineau
(Dominique et compagnie, une division des Éditions Héritage; distribué par Messageries ADP)

Manon Gauthier, Montréal, Triste sort ou l’hurluberlu de Morneville, texte de Jean-Pierre Davidts (Les Éditions Les 400 coups; distribué par Diffusion Dimedia)

Melinda Josie, Toronto, Le géranium, texte de Mélanie Tellier (Marchand de feuilles; distribué par Hachette/Socadis)

Daniel Sylvestre, Montréal, Rose : derrière le rideau de la folie, texte d’Élise Turcotte (Les Éditions de la courte échelle; distribué par Diffusion du livre Mirabel)

Traduction de l’anglais vers le français

Geneviève Letarte, Montréal, et Alison L. Strayer, Paris (France) [originaire du Canada], Rencontres fortuites (Les Allusifs; distribué par Gallimard/Socadis) Traduction française de A Fairly Good Time de Mavis Gallant (Random House of Canada)

Lori Saint-Martin et Paul Gagné, Montréal, Sale argent : petit traité d’économie à l’intention des détracteurs du capitalisme (Éditions Logiques, Groupe Librex; distribué par Messageries ADP) Traduction française de Filthy Lucre: Economics for People Who Hate Capitalism de Joseph Heath (HarperCollins Publishers)

Lori Saint-Martin et Paul Gagné, Montréal, Les Troutman volants. (Les Éditions du Boréal; distribué par Diffusion Dimedia) Traduction française de The Flying Troutmans de Miriam Toews (Alfred A. Knopf Canada, une division de Random House of Canada)

Claudine Vivier, Saint-André-Avellin (Québec), L’exode des loups (Les Éditions du Boréal; distribué par Diffusion Dimedia) Traduction française de Wolf Rider de Sharon Stewart (Scholastic Canada)

Sophie Voillot, Montréal, Le cafard (Éditions Alto; distribué par Socadis) Traduction française de Cockroach de Rawi Hage (House of Anansi Press)

Je ne vous présenterai pas les finalistes de langue anglaise.

Le comité d’évaluation francophone par les pairs

Les finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général sont choisis par des comités d’évaluation par les pairs (sept en français et sept en anglais), dont les membres sont nommés par le Conseil des Arts.

Les comités se réunissent séparément et examinent tous les livres admissibles parus entre le 1er juillet 2009 et le 30 juin 2010, pour les livres de langue française, et entre le 1er septembre 2009 et le 30 septembre 2010 pour ceux de langue anglaise.

Cette année, 740 ouvrages en français et 962 ouvrages en anglais ont été soumis.

Comités de langue française

Romans et nouvelles : Ook Chung (Montréal), Esther Croft (ville de Québec), Vittorio Frigerio (Halifax)

Poésie : Violaine Forest (Montréal), J. Roger Léveillé (Winnipeg), Hector Ruiz (Montréal)

Théâtre : Marcelo Arroyo (Montréal), Isabelle Hubert (ville de Québec), Louise Naubert (Toronto)

Études et essais : Catherine Mavrikakis (Montréal), Pascal Michelucci (Toronto), Mauricio Segura (Montréal)

Littérature jeunesse – texte : Roger Des Roches (Montréal), Myriame El Yamani (Montréal), Denise Paquette (Moncton)

Littérature jeunesse – illustrations : Jocelyne Doiron (Bouctouche, N.-B.), Gérard DuBois (Saint-Lambert, Qc), Annouchka Gravel Galouchko (Vaudreuil-Dorion, Qc)

Traduction : Pierre DesRuisseaux (Pointe-Calumet, Qc), Arlette Francière (Ottawa), Louis Jolicoeur (ville de Québec)

Annonce des lauréates et des lauréats

Les noms des lauréates et des lauréats seront dévoilés le mardi 16 novembre, à 10 h, à la Grande Bibliothèque de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, au 475, boulevard de Maisonneuve Est, à Montréal.

Remise des Prix à Rideau Hall

Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, remettra les Prix littéraires aux lauréats de 2010, le jeudi 25 novembre, à 18 h, à Rideau Hall.

Joignez-vous à une discussion au sujet des livres finalistes sur la page Facebook du Conseil des Arts. Des images téléchargeables des œuvres en lice ainsi que d’autres renseignements sur les Prix de 2010 sont affichés sur le site web du Conseil des Arts à l’adresse : PRIX.