Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

La vie m’appartenait…

«J’avais donc abattu plus de vingt et un milles.

Et j’avais côtoyé, tiré des voûtes de l’Amérique, un Indien
winnebago.

J’étais passé, mine de rien, de l’hiver à l’été, du purgatoire à la lumière.

Sitôt défait de mon fardeau, je filai au ruisseau le plus sain de la Terre, le plus divin de tous les temps, dans un ravin derrière l’abri.

La montée de Walnut m’avait fait perdre la raison.

Elle m’avait, en tout cas, vidé de mes eaux.

De retour à cet abri sorti des framboisiers sauvages, et ceint d’une clôture comme dans Mickey Mouse, je m’affairai à préparer mon habituelle soupe en sachet, épaissie des dernières nouilles et des derniers grains de riz de mes provisions.

L’aile noire du crépuscule récompensait mon coeur patient.

Pourquoi donc aurais-je peur ?

Mes réflexions étaient celles-ci : la peur, ce manque de confiance en la nature et en ses dons, était une sorte d’affront à Dieu.

Les vieux croyants du Sud patient — ne rions pas d’eux ! — ont l’habitude de dire ceci : « La peur a frappé à la porte.

La foi a répondu.

Il n’y avait personne. » J’apercevais à l’horizon les neiges des Great Smoky Mountains, et c’était comme si, ayant
accédé à une autre vie, j’avais aperçu mes anciennes cathédrales, ma planète du temps passé, froide et
misérable.

Après le souper, j’admirai la pleine lune.»

Appalaches est le récit de la traversée des Appalaches qu’André Pronovost a faite en 1978. Dans ce road novel, d’abord paru en 1992, le narrateur remonte, sac au dos, l’Appalachian Trail, un sentier de trois mille cinq cents kilomètres qui traverse treize États de l’est américain, de la Géorgie au Maine. Le voyage dure quatre mois et demi.

André Pronovost nous présente ses compagnons de route, plus colorés les uns que les autres ainsi que ces êtres charitables qui aident les marcheurs en leur offrant
un toit et un repas chaud.

Autant d’âmes qui gravitent autour du marcheur et qui nous aident à trouver sa place dans le monde.

Appalaches est un hymne à la nature doublé d’une quête spirituelle.

L’AUTEUR : ANDRÉ PRONOVOST

Né à Saint-Vincent-de-Paul, au nord de Montréal, André
Pronovost possède une maîtrise en psychologie animale. Il a
publié un recueil de poèmes et cinq romans. En 1978, il a
parcouru d’un bout à l’autre, seul, le sentier des Appalaches.

APPALACHES
André Pronovost
XYZ ÉDITIONS
Hors collection
2011 – 298 pages – 28,00$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

XYZ ÉDITEUR

Titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec depuis 2009 dans la catégorie « Littérature – adultes» :

Complicité du large
Reviens chanter rossignol
Brûlés par la nuit
Wilfrid Laurier – Oeuvrer pour l’unité du Canada
Louis Riel. Un homme de feu
Dina + Critique de Dominique Blondeau
Plume de fauvette
Ici Julie Joyal
L’arbre qui glapit + Critique de Dominique Blondeau
Thomas est de retour
Chutes libres
L’appartement du clown
La petite et le vieux
L’herbe est meilleure à Lemieux KompaK
Le seul défaut de la neige KompaK
Pierre Elliott Trudeau – Adulé et honni
Animal
Comme dans un film des frères Coen
Éros en thérapie
Les cages humaines
Des langues en partage ?
L’archipel de Caïn. Pierre Perreau et l’écriture du territoire
La nuit sur les ondes
S comme Sophie
Bordel-Station
L’enfant sans visage
Bad trip au Sizième ciel
Vivre ne suffit pas
Appalaches