Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Ados ->

À l’âge de six ans, Martha est enlevée à sa famille de la Première Nation de Cat Lake, dans le Nord de l’Ontario, pour être emmenée par avion dans un pensionnat indien.

Là, elle sera punie pour avoir parlé sa langue maternelle et sera victime d’un prêtre attiré par les petites filles.

Dix ans après, Martha retourne chez elle remplie de colère.

Cette colère est surtout dirigée contre sa mère.

Bientôt, Martha devient elle-même mère, mais comme elle a peu d’expérience de la façon dont on est censé élever les enfants, elle trébuche pour arriver à fonder une famille aimante, même si elle parvient à trouver une certains paix d’esprit.

Aussi longtemps que les rivières couleront est rempli de personnages attachants.

On y parle de douleur et de guérison et, en fin de compte, du désir de vivre.

« Une histoire que nous devons tous entendre. »

— The Globe and Mail

« Une lecture édifiante. »

— National Post

« Porte un regard franc sur l’autodestruction qui a souvent été le lot des survivants des pensionnats indiens et de leurs enfants. (…) Prenant. »

— Quill & Quire

L’AUTEUR :
JAMES BARTLEMAN
appartient à la Première Nation des Chippewas de Rama. D’origine modeste, il a été le premier ambassadeur autochtone du Canada. Après une brillante carrière de plus de 35 ans au sein du service diplomatique canadien, il est devenu, en 2002, le premier lieutenant‑gouverneur autochtone de l’Ontario.

AUSSI LONGTEMPS QUE LES
RIVIÈRES COULERONT
James Bartleman
Traduction Diane Lavoie
LES ÉDITIONS DES PLAINES
Collection Premières Nations
2016 – 272 pages – 19,95$

(VIRG)

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS DES PLAINES