Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Enfants 9/12 ->

« Les lèvres de bois demeuraient immobiles, figées dans leur éternel rictus. Les paupières étaient closes.

– Je te hais, Billy le Transi ! dis-je au pantin. Chaque soir tu déverses une goutte de poison supplémentaire dans la vie de mon frère.

Je me penchai plus près encore.

– Mais ne t’imagine pas que tu vas gagner, chuchotai-je. Souviens-toi de ça. Tu passes toutes tes soirées avec lui, mais que sais-tu de moi ? Rien ! Et si l’on ne sait rien de son ennemi, comment peut-on espérer remporter la lutte ?

Pour bien faire passer le message, j’assénai un coup de balai violent dans l’un des pieds de la table. Les yeux s’ouvrirent soudain. Le regard mort de Billy le Transi était fixé sur moi ! Je sais qu’il est en bois, mais, aujourd’hui encore, je jurerais qu’il y avait une expression nouvelle sur ce visage inerte. Et cette expression n’était autre que celle du triomphe. »

Critique d’Uparathi

Thèmes:

Conditions sociales, Frères et soeurs (relation entre), Grande-Bretagne, Histoire : 19e siècle, Théâtre (activité), Travail des enfants.

L’AUTEURE :

ANNE FINE est née à Leicester en 1947. Ses romans, caractérisés par une insolence et un humour dévastateurs, ont été acclamés par la critique. Elle a obtenu le « Guardian Children’s Fiction Award » et la « Carnegie Medal » pour L’Amoureux de ma mère.

Madame Doubtfire (paru une première fois sous le titre « Quand Papa était femme de ménage ») a été porté à l’écran et a connu un immense succès.

Elle écrit également pour les adultes. Un bonheur mortel (Editions de l’Olivier) a reçu en 1990 le « Scottish Arts Council Book Award ».

Elle a été désignée en 2001 comme « Children’s Laureate » au Royaume-Uni, devenant ainsi ambassadrice de la littérature de jeunesse pendant deux ans.

BILLY LE TRANSI
Anne Fine
Traduction : Agnès Desarthe
LES ÉDITIONS L’ÉCOLE DES LOISIRS
Collection NEUF
2006 – 182 pages – 17,25$ – 10 euros

LES ÉDITIONS L’ÉCOLE DES LOISIRS