Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

La misogynie ne s’use que si l’on n’en rit pas !

« N’importe quel homme, pourvu qu’il concède quelques instants de sincérité, vous le confirmera : être misogyne ne sert sans doute à rien, mais qu’est-ce que ça soulage !

Et n’importe quelle femme, dans les mêmes conditions, vous dira que la misogynie est un scandale quand c’est le fait d’un homme, mais… quel délice d’entendre une femme médire d’une autre ! »

Le ton est donné.

Deux parties composent ce bréviaire : un essai sur la misogynie précède un large éventail de citations, récentes ou anciennes, classiques ou modernes, attendues (Courteline, Guitry, Houellebecq…) ou inattendues (Zola, Devos, Woody Allen), de A comme ÂGE à V comme VIRGINITE.

Morceaux choisis :

« Le jour de ton mariage, n’oublie pas de dire à ta femme que, si elle veut conserver la brillance de son alliance, elle doit impérativement la laver dans de l’eau de vaisselle au moins trois fois par jour. » (Jean Yanne)

« Les veufs pleurent le plaisir qu’ils avaient à tromper leur femme. » (Robert de Montesquiou)

« Le bonheur à deux, ça dure le temps de compter jusqu’à trois ! » (Sacha Guitry)

« La carrière d’une star commence quand elle ne peut pas entrer dans son soutien-gorge et finit quand elle ne peut plus entrer dans sa jupe. » (Orson Welles)

« Dieu créa l’homme et, ne le trouvant pas assez seul, il lui donna une compagne pour lui faire mieux sentir sa solitude. » (Paul Valéry)

Titres de l’auteur présentés chez Planète Québec :

Le français mal-t-à-propos
Bréviaire du misogyne

L’AUTEUR :

PIERRE MERLE est né à Paris. Journaliste, romancier, spécialiste de la langue, il est l’auteur de nombreux livres consacrés au langage et à son évolution du Dictionnaire français branché (Le Seuil, rééd. 1999) au fripon Florilège des mots de l’amour (Plon, 2000), en passant par Le Dico du français qui se cause (Milan, 1998) et le Précis de français précieux au XXIe siècle (La Renaissance du Livre, 2002).

Les éditions de l’Archipel ont publié son Argus des mots (1997), son Bréviaire du cynique (2001) et son Petit traité de l’injure (2004).

BRÉVIAIRE DU MISOGYNE
Pierre Merle
LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL
Essai
2009 – 360 pages – 29,95$ – 18,95€

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL

Titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec en 2009 dans la collection « Auteurs hors-Québec »

Une nuit de trop
Éclair d’été
Opération Walkyrie
Dans les yeux de Serge
N’habite plus à l’adresse indiquée
L’enfer de Kathy
Mary Stuart. La reine aux trois couronnes
Bréviaire du misogyne

Présenté sous peu :

La face cachée des people