Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

BRULÉE VIVE

SOUAD

Un document exceptionnel : pour la première fois au monde une victime de crime d’honneur parle !

Qu’est-ce que le crime d’honneur ? L’assassinat par les parents de leur fille soupçonnée de n’être plus vierge.

Dix mille jeunes filles sont tuées chaque année dans le monde par leurs parents, pour venger l’honneur familial.
Moyen-Orient, Pakistan, Brésil, Nigéria… la liste est longue des pays qui tolèrent cette coutume sociale car la loi ne punit pas les assassins du crime d’honneur.

BRULÉE VIVE PARCE QU' »ON » L’AVAIT VUE PARLER À UN GARÇON

Souad est née en Cisjordanie. Très tôt elle a appris que la vie des filles ne comptait pas.

Sa mère a mis au monde un seul garçon, au milieu de plein de filles. Dès qu’une nouvelle naissait, elle la tuait. « Avec une couverture en laine, elle l’étouffait. Je l’ai vu de mes propres yeux, murmure Souad. Cela se faisait devant tout le monde ».

Cette mère mariée à 14 ans avec un homme de 40, ne parlait jamais. Soumise, elle travaillait sans cesse.

Les filles aussi travaillaient, dès leur plus jeune âge, sous l’autorité d’un père violent.

Un soir, alors qu’elle a 17 ans, enfermée dans une pièce de la maison familiale, elle entend la voix de son père.
Elle doit mourir, dit-il.

Personne – ni sa mère, ni ses soeurs, ni son frère – ne bronche.

L’honneur de la famille est souillé, martèle le père, un voisin affirme qu’il l’a vue parler avec un garçon et la rumeur commence à se répandre.

Selon la tradition, il faut la tuer au plus vite puis exhiber son cadavre : l’honneur sera lavé.

Aussi soumise soit-elle, Souad sait qu’elle veut vivre.

Souad s’enfuit et se réfugie chez sa tante… qui la ramène immédiatement chez ses parents.

Le lendemain, Souad fait la lessive, accroupie devant une bassine, quand elle sent une présence derrière elle. C’est son beau-frère. Elle n’a pas le temps de se retourner qu’il verse une bouteille de pétrole sur les cheveux et y jette une allumette. « J’ai tapé, tapé sur ma tête pour éteindre les flammes. En vain. Mon menton restait collé sur mon cou. J’ai couru. Une voisine m’a sauvé en m’enveloppant dans une couverture ».

Brûlée sur tout le corps, elle est transportée à l’hôpital. On la soigne à peine, les infirmières la maltraitent. Sa mère lui rend visite et lui tend un verre. Un geste de réconciliation? « Le verre était rempli de poison. Je n’en veux pas à ma mère : elle n’avait pas le choix, c’était la décision de mon père ».

Souad aurait dû mourir. Mais la chance se présente : Jacqueline de l’ONG Surgir la découvre. Elle sait qu’il est impossible pour Souad de rester au pays, un membre de la famille la tuera à la sortie de l’hôpital. Il faut l’emmener loin : en Suisse. Le jour où elle part de l’hôpital son père réunit tout le village et offre le café : « Elle a disparu » dit-il.

L’honneur de la famille est lavé.

Après neuf mois à l’hôpital en Suisse, elle peut enfin sortir, son corps marqué à vie par toutes les cicatrices. Mais vivante. Souad est aujourd’hui mariée et mère de trois enfants.

Elle accepte aujourd’hui de témoigner pour que nous prenions conscience de l’horreur de ces crimes d’honneur, impunis ; pour les filles victimes de cette atroce coutume.

Au risque de sa vie… si sa famille apprend que Souad est en vie, il lui faudra absolument la tuer, maintenant.

Une mobilisation internationale s’organise autour de Souad pour combattre cette coutume horrible, inacceptable.

Souad, figure emblématique des victimes de crime d’honneur, accepte aujourd’hui de témoigner. Seule rescapée au monde, sa vie terrible nous interdit de rester insensible et nous touche.

Son livre, et ses nombreuses apparitions prévues dans les médias, vont contribuer à dénoncer la barbarie dont sont victimes les femmes dans le monde.

Un livre qui interpelle un très grand public.

BRULÉE VIVE
Souad
Avec la collaboration de Marie-Thérèse Cuny
OH! ÉDITIONS
256 pages – 26,95 $

Visitez leur site internet :
http://www.oheditions.com