Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Éditeurs du Canada français ->

Rachelle Renaud
Chocs légers
nouvelles
collection «Rémanence»
Éditions du Nordir
Ottawa/Hearst
2003
108 pages
15 $.


Sur la photo : Paul-François Sylvestre

Recension de Paul-François Sylvestre

Deuxième recueil de nouvelles de cette écrivaine originaire de Windsor, Chocs légers offre dix-huit courts textes d’une écriture feutrée, toute en nuances.

Les histoires sont parfois racontées au Je, parfois narrées par une femme ou quelques fois par un homme.

L’auteure écrit que les souvenirs ont l’art de nous échapper, de dormir si sagement et si longuement que nous les croyons rentrés dans l’ordre. «Mais un jour, en plein virage, lorsqu’on s’y attend le moins, ils nous happent, nous entraînent, aveuglément et sans merci, dans leur sillage.»

C’est souvent dans le sillage de certains souvenirs que Rachelle Renaud puise l’inspiration de ses récits.

Un tout petit souvenir ou un incident apparemment inoffensif suffit pour lancer l’auteure dans une histoire qui s’apparente tantôt à une prairie semée de ronces, tantôt à une vallée quasi vierge.

Dans un cas comme dans l’autre, elle n’hésite pas à pénétrer les terrains plus difficiles ou les reliefs escarpés.

Peu dramatiques, certainement pas criardes, ces nouvelles ne cherchent pas à nous bousculer, ni même à nous surprendre bien que la chute soit souvent assez punchée.
Paul-François Sylvestre
………………………………………………
En quatrième de couverture :

CHOCS LÉGERS explore le quotidien, à la fois banal et éblouissant, de chacun d’entre nous. Ce livre fait état d’instants marquants de l’existence, décrit les lieux où tout se joue, comme par hasard, les moments où la vie bascule et mène ailleurs.

Ces nouvelles tracent le parcours saisissant d’hommes et de femmes qui nous ressemblent plus que nous n’oserions l’avouer.

Le livre Chocs légers est présentement en nomination au Prix des lecteurs Radio-Canada.
Voir et écouter :
Radio-Canada

……………………………………………..

Rachelle Renaud est née à Windsor (Ontario) en 1945. Après avoir oeuvré dans l’enseignement pendant deux décennies, elle exerce le métier de traductrice à la pige.

Poète, nouvelliste et romancière, elle habite Montréal depuis 1992. Elle a mérité le prix Jacques-Poirier du Salon du livre de l’Outaouais pour son premier roman, Le roman d’Éléonore.

Éditions du Nordir
60, rue Université
Ottawa, Ontario
K1N 6N5
Le Nordir
Téléphone : (819) 243-1253 ou
Télécopieur : (819) 243-6201
Courriel : Le Nordir