Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Originaire de Québec, David Bergeron habite Montréal depuis quelques années. Ses poèmes ont paru dans les revues Exit, Estuaire et L’Arbre à paroles, en Belgique. Ce titre est son troisième recueil de poèmes.

Comme des vents aveugles représente une traversée, la mise en acte d’une histoire en perpétuel devenir, comme un incessant recommencement.

Dès le poème liminaire, telle est la couleur du recueil : « Je voulais un signe des temps, une survivance. / Voilà, cela arrive : le pressentiment d’un avenir. »

Dans ce sens, ce livre poursuit, en l’approfondissant, une thématique entamée dans le premier recueil de l’auteur, Fuir la maison (Écrits des Forges 2001).

Et tout au long du recueil, les images s’entrechoquent pour faire ressortir le côté sombre, les aspects cachés de la réalité des choses et des êtres.

Mais aussi les possibles rêves dans la modulation de ce que nous sommes : « La ville derrière la ville : nexus de ruelles jetées dans l’apparente lumière des êtres. »<

Affirmant sa voie en poésie, David Bergeron écrit des poèmes qu’il faut lire et relire: Comme des vents aveugles ne cesse d’affirmer son originalité dans une langue à la fois claire et personnelle :

C’est l’heure de rien, l’heure des transports par matin
clair quand le café des autres a un goût de miel et
d’alcool, quand l’univers voudrait mourir en haute
mer et regarder ses débris revenir à la Terre.

COMME DES VENTS AVEUGLES
David Bergeron
LES ÉDITIONS ÉCRITS DES FORGES
2007 – 72 pages – 10,00$ – 10,00€

Retrouvez plusieurs autres poètes sur le site :

LES ÉDITIONS ÉCRITS DES FORGES