Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Voici un nouveau recueil de François Hébert. Le dernier, Les pommes les plus hautes, avait été publié en 1997 aux éditions de l’Hexagone.

Dans Comment serrer la main de ce mort-là, François Hébert a convié des écrivains et des peintres, disparus pour la plupart. Il parle d’eux, commente leurs oeuvres, les interpelle, les remercie, et se permet même d’en rire !

Que ce soit Miron, Nelligan, Godin, Grandbois, Mallarmé, Saint-Denys Garneau, Desbiens, Aquin… ou encore Riopelle, Giacometti, Bosch, Dali ou Rembrandt…

François Hébert leur exprime une certaine reconnaissance en leur redonnant vie lorsqu’il s’adresse à eux, ou à nous pour nous parler d’eux.

Se permettant toutes les libertés, osant Borduas et Joe Dassin dans le même poème, ou Bacon et Beckett, Hébert a eu visiblement beaucoup de plaisir à écrire ces textes, jouant avec les mots, les lettres ou les formes.

On reçoit ce recueil comme un cadeau à partager avec tous ceux qui trouvent joie ou consolation dans l’art et la culture, et qui sont reconnaissants envers ces créateurs, avec leurs époques et leurs utopies.

J’EMPORTERAI EN PARADIS

un Borduas aux icebergs noirs
quelque vaisseau d’Edmund Alleyn fantôme
pour me souvenir de mes jours
sans amour mais
de mes amours aussi

un air de Joe Dassin

pour un peu de lumière
deux trois couleurs de Saint-Denys
quelque paronomasse à lui
alléluia

voyagerai léger
voilà

L’AUTEUR :

L’AUTEUR :

Poète, essayiste et romancier, FRANÇOIS HÉBERT fait ses études au collège Stanislas, à Montréal, puis à l’Université de Montréal et enfin à l’Université d’Aix Marseille où il obtient un doctorat pour sa thèse sur l’oeuvre romanesque d’André Malraux.

De 1972 à 2006, il a enseigné les littératures québécoise et française à l’Université de Montréal, tout en animant des ateliers de création. François Hébert a également été directeur littéraire des éditions Quinze, critique littéraire au Devoir et directeur de la revue Liberté.

Il fut membre du comité éditorial du titre La vie culturelle à Montréal vers 1900 (livre-CD)

COMMENT SERRER LA MAIN DE CE MORT-LÀ
François Hébert
LES ÉDITIONS DE L’HEXAGONE
Collection L’Appel des mots
2007 – 80 pages – 14,95

LES ÉDITIONS L’HEXAGONE