Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->


Typo a entrepris, depuis quelques années, la réédition de l’œuvre romanesque de GILBERT LA ROCQUE. Sont déjà parus, en format poche, Les masques, Serge d’entre les morts et, l’année passée, son premier roman, Le nombril.

Corridors est le deuxième roman de GILBERT LA ROCQUE, publié en 1971 aux Éditions du Jour, puis en 1985 chez Québec Amérique.

Lisant Corridors, nous effectuons plusieurs voyages dans le temps, à la suite de Clément, un jeune révolutionnaire.

Le premier nous transporte en 1970, à sa sortie d’hôpital, alors qu’il se remémore son militantisme assez vague, sans trop de conviction, au sein d’une cellule douteuse du FLQ.

Ses souvenirs sont traversés par le remord aigu d’avoir abandonné sa jeune femme, Céline, enceinte de six mois.

Puis, retour en arrière, quelques mois plut tôt, quand Clément se trouve embarqué dans un sordide règlement de compte au sein du FLQ.

L’auteur nous livre ici un récit d’une grande intensité où le lecteur suit le fil des pensées et les interrogations de Clément, mais où l’on finit par s’apercevoir que cela fait treize pages que nous sommes dans la pièce où un homme soupçonné de délation est en train d’être torturé.

C’est là le grand talent de GILBERT LA ROCQUE que de décortiquer un moment précis, de décrire la scène sous tous ses angles, et de la tordre dans tous les sens comme pour en extraire le maximum de jus !

C’est d’ailleurs parce qu’il sait si bien rendre la complexité et les contradictions humaines, et parce qu’il est plein de générosité pour ses personnages, que l’auteur réussit à nous montrer les côtés les plus sombres et désespérés de chacun, sans jamais juger, et en gardant toujours un style si lumineux.

L’auteur remonte aussi jusqu’au l’enfance de Clément, puis entraîne son lecteur au cœur du journal intime de sa petite sœur, pour le ramener ensuite au moment de sa rencontre avec celle qui deviendra sa femme.

Nous invitant à marcher dans les pas de son personnage, l’auteur nous permet de circuler dans tous ces « corridors » qui, d’une étape à l’autre, nous amènent finalement à devenir qui nous sommes.

L’AUTEUR :

Fauché en plein élan, à l’âge de 41 ans, GILBERT LA ROCQUE laisse, entre autres, six romans qui le classent sans conteste parmi les plus grands écrivains du Québec.

CORRIDORS
Gilbert La Rocque
TYPO ÉDITEUR
Réédition 2005 – 256 pages – 12,95$

TYPO ÉDITEUR