Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

LA DÉRIVE AMÉRICAINE

L’oeuvre de Dany Laferrière, s’il faut la situer dans le champ littéraire du Québec, est l’un des exemples les plus fascinants de l’écriture migrante… »

Voile la première étude en profondeur de l’oeuvre littéraire de Dany Laferrière par une universitaire autrichienne.

Cette monographie répond à un triple but : « rendre justice à un écrivain qui n’est plus un « écrivain débutant », mais écrivain « tout court »; rendre justice à une oeuvre qui, avec ses plus de 2200 pages, représente une fresque de l’Amérique de la fin du XXe siècle; et décrire cette oeuvre à l’aide des instruments élaborés par la critique littéraire ».

L’AUTEURE :

URSULA MATHIS-MOSER aborde les romans de l' »Autobiographie américaine » sous le thème général de la dérive spatiale (de la petite ville à la métropole) et temporelle (les divers temps de la narration).

Elle démêle les jeux de l’intertextualité et de l’autofiction qui sous-tendent ces récits.

Cet essai devient désormais une référence incontournable des études laferriennes.

Il comprend une esquisse biographique et une bibliographie exhaustive.

Auteure de plusieurs essais et professeure de philologie romane, USRULA MATHIS-MOSER dirige le Centre d’études canadiennes et le Centre d’études de la chanson québécoise de l’Université d’Innsbruck.

DANY LAFERRIÈRE. LA DÉRIVE AMÉRICAINE
Ursula Mathis-Moser
VLB ÉDITEUR
Collection : Les champs de la culture
344 pages – 26,95 $

En librairie ou en ligne :
http://www.edvlb.com/