Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->


DÉPOSSESSION

Les effets de l’imaginaire sur notre comportement sont parfois déroutants.

Il faut s’en méfier, dirait Yvel, l’un des narrateurs de ce roman, s’il n’était lui-même en train de perdre pied et de sombrer dans l’univers romanesque qu’il a construit de toutes pièces.

Une descente aux enfers…

Le roman que nous présente Daniel Pigeon traite essentiellement de relations amoureuses homosexuelles, celles des deux protagonistes, Yves et Antoine.

À leurs côtés, Charlotte, qui partage leur appartement.

Leurs joies et leurs peines aussi.

Si d’entrée de jeu les choses semblent simples, elles se compliquent à mesure que le récit avance: non seulement les faits nous sont racontés tour à tout par chacun des protagonistes, mais s’y glisse un récit second – le roman écrit par Yves (ou Yvel) – qui influe dangereusement sur les relations qu’entretiennent Yves et Antoine, comme si la fiction pouvait agir sur le réel et détruire une relation qui, à l’origine, était des plus harmonieuses.

En somme, un roman qui laisse entendre – et croire – que la fiction littéraire peut s’immiscer dans notre quotidien et le pervertir.

Daniel Pigeon a pris plaisir à écrire ce livre qui nous emmène au coeur d’un processus de dégradation psychologique.

Le personnage dérive dans des délires schizo-paranoïdes qui atteignent un point de non retour.

Vous serez amené à suivre à la trace le personnage en cette déconstruction qui est aussi une dépossession…

DÉPOSSESSION
Daniel Pigeon
XYZ ÉDITEUR
Coll. « Romanichels »
204 pages, 22,95 $

Un livre, ne serait-ce pas une belle idée pour un cadeau de Noël!

Pour consulter les chroniques LIVRE précédentes, cliquez sur AUTRES TEXTES.