Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

La route 50 coupe droit à travers le désert du Nevada, sous un soleil écrasant.

On n’y entend que le jappement lointain des coyotes.

C’est là qu’un flic étrange, un colosse aux méthodes très particulières, arrête des voyageurs sous des prétextes vagues, puis les contraint de le suivre à la ville voisine : Désolation.

Mary et Peter, un jeune couple pressé de regagner New York, puis les Carver, une paisible famille partie camper au lac Tahoe, et enfin Marinville, un écrivain qui cherche l’inspiration en parcourant le pays à moto, vont successivement échouer dans cette ville fantomatique.

Et le cauchemar commence…

Après plus de vingt romans, best-sellers planétaires, Stephen King démontre avec éclat qu’il n’a rien perdu de sa puissance d’invention.

Ce thriller éprouvant, au goût d’apocalypse, nous entraîne plus loin que jamais dans la lutte éternelle du Bien et du Mal.

DÉSOLATION
(Desperation)
Stephen King
Traduction Dominique Peters
LES ÉDITIONS LE LIVRE DE POCHE # 15148
Texte intégral
2004 – 832 pages – 14,95$ – 8 euros

LES ÉDITIONS LE LIVRE DE POCHE