Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique spectacles ->

Signée Denise Filiatrault,

Deux pianos, quatre mains

une création théâtrale ou musicale?

Deux pianos, quatre mains est un spectacle au sens fort du terme, d’une facture étonnante, où le théâtre et la musique se marient pour créer un contrepoint inédit, drôle et touchant, samedi 29 janvier à 20h à la salle Rolland-Brunelle.

Deux pianos, quatre mains requiert de ses interprètes des qualités pianistiques de très haut niveau, de même qu’une polyvalence et un sens du comique indéniable. Un duo harmonieux : Grégory Charles, par son incroyable énergie et sa drôlerie communicative et Jean Marchand, par sa vaste expérience des rôles dramatiques et sa capacité de nous surprendre.

Ils créent une joyeuse polyphonie, voire polyfolie.

Avec au programme Bach, Beethoven, Mozart, Chopin, mais aussi Billy Joel, Elton John et John Lennon, Deux pianos, quatre mains retrace l’exigeant parcours de deux jeunes pianistes talentueux, dont l’apprentissage, les efforts, la discipline, les grands espoirs, la déception constituent les principaux jalons.

Derrière leurs étincelants pianos à queue, le duo évoque un monde fermé, marqué par les pressions parentales, l’excentricité des professeurs, le stress inhérent aux concours, la critique, la solitude, la camaraderie, la rivalité.

Bien que l’atmosphère soit essentiellement joyeuse, certains échanges entre parents et enfants, élèves et professeurs, rappellent que la route permettant d’accéder à l’élite musicale reste pavée d’embûches, de douleurs et d’efforts.

… le rythme, voilà ce qui précisément donne la pleine mesure au texte et aux notes qui se retrouvent au cœur de ce spectacle.

C’est avec plaisir que je vous invite à découvrir… l’histoire de deux hommes habités par un rêve, celui de devenir concertiste.

Une œuvre empreinte de perspicacité, d’humour et d’émotion.

Denise Filiatrault, metteure en scène

Deux pianos, quatre mains, une histoire captivante, une comédie aux pianos… samedi 29 janvier à 20h à la salle Rolland-Brunelle.

Réservations : 759-6202

Pour consulter les chroniques SPECTACLES précédentes, cliquez sur AUTRES TEXTES.