Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Après le succès de La lettre qui allait chan­ger le destin d’Harold Fry arriva le mardi… Rachel Joyce livre un deuxième roman bou­le­ver­sant, d’une grande déli­ca­tesse.

Angleterre, 1972.

Byron Hemmings, onze ans, apprend de la bouche de son meilleur ami que deux secondes vont être ajou­tées au temps, afin de faire coïn­ci­der l’heure offi­cielle avec la rota­tion réelle de la Terre.

Cela le ter­ri­fie.

Toucher au temps n’est-il pas extrê­me­ment dan­ge­reux ?

En petit garçon res­pon­sa­ble, il écrit à la BBC, à la Nasa, à son député…

Mais per­sonne ne semble pren­dre la mesure du danger.

Lorsqu’il voit l’aiguille des secondes de sa montre recu­ler, il se jette sur sa mère, Diana, pour qu’elle en soit témoin.

Celle-ci, au volant, a un ins­tant d’inat­ten­tion.

Et l’irré­pa­ra­ble se pro­duit…

La vie par­faite cons­truite par Diana s’effon­dre peu à peu.

Qui en est le véri­ta­ble res­pon­sa­ble ? La fata­lité ? Le hasard ? Ou ces deux secondes qui n’auraient jamais dû exis­ter ?

Fragilité des êtres, de l’exis­tence, mais aussi rédemp­tion par l’amitié et l’amour, tels sont les thèmes abor­dés dans ce texte tendre et poé­ti­que.

La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi…
Deux secondes de trop

L’AUTEURE : RACHEL JOYCE vit en Angleterre, dans une ferme du Gloucestershire, avec sa famille. Elle a été pendant plus de vingt ans scénariste pour la radio, le théâtre et la télévision, et comédienne de théâtre, récompensée par de nombreux prix. La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi… était son premier roman.

DEUX SECONDES DE TROP
Rachel Joyce
Traduction Édith Walter
XO ÉDITIONS
Roman étranger
2014 – 374 pages – 29,95$ – 19,90£

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

XO ÉDITIONS

Quelques titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec :

Aliénor – L’alliance brisée
7 ans après
La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi…
Demain
Code
Deux secondes de trop