Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->


D’où naît la violence qui mène le monde?
Normande Vasil
Essai
Éditions Baico
2004
500 pages
ISBN : 1-894494-88-1

En quatrième de couverture :

D’où naît la violence qui mène le monde ?
Dans cet essai, Normande Simard Vasil, forte de ses études doctorales en sociologie, auteure de plusieurs essais et articles sur la violence, les guerres, leurs causes et la non-violence, tente de cerner le ou les pouvoirs qui mènent le monde vers la violence ?

D’après son postulat, ce sont l’argent, le sexe et l’ego. Étudiant la question selon l’avoir, l’être ou le faire, elle en vient à la conclusion que nos choix peuvent nous amener à la violence…

Grâce à sa théorie des trois cerveaux, l’auteure nous suggère des solutions incontournables pour développer notre liberté intérieure et en arriver à vivre la non-violence personnelle ainsi qu’à refuser la violence sous toutes ses formes.

Normande Vasil est née et a grandi à Baie-St-Paul, dans le comté de Charlevoix. Elle y a enseigné pendant quelques années avant de s’établir au Saguenay, en 1961.

À ce moment, elle délaisse le marché du travail pour retourner aux études. Elle complétera une maîtrise en Études des sociétés régionales, un certificat en Animation ainsi qu’un baccalauréat en Sciences sociales à l’Université du Québec à Chicoutimi.

En 1977, elle publie un premier ouvrage, Un pas vers la non-violence. Elle donne ensuite une série de conférences sur le sujet à travers le Québec.

Normande Vasil vit à Montréal depuis 1986. Elle a obtenu un certificat en Relations publiques de l’Université de Montréal en 1989. Elle a travaillé comme assistante de recherche de 1989 à 1993 à l’Université du Québec à Montréal, tout en poursuivant sa réflexion sur la violence et ses causes, dans le cadre de ses études doctorales en sociologie.

Elle a participé aux collectifs Femmes et pouvoir dans l’Église (1991) et Ces femmes qui ont bâti Montréal (1994). Elle est membre de l’Union des écrivaines et écrivains québécois, UNEQ, depuis 1980 et de l’Institut de recherche et d’études féministes de l’UQAM depuis 1986.

J’accuse la violence, est paru en février 1999.


Baico (Consultants en édition Inc)
Raymond Coderre
71, des Camélias, Gatineau, J9J 2G1
Tél. : (819) 684-0794
Téléc. : (819) 684-3318
Courriel : raymondcoderre@videotron

Voir :

J’accuse la violence

Cette chronique est l’oeuvre de ma consoeur Lysette Brochu