Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Chacun considère tout ce qui touche à sa naissance comme nimbé d’un halo de mystère.

Qui, mieux que le poète, peut évoquer, en l’arrachant aux racines les plus profondes de la mémoire, cette douleureuse aurore ?

Et la poésie n’offre-t-elle pas à qui la lit de quoi en réactiver la trace ?

Ainsi, nous méditons sur ces mots fossiles jusqu’à leur insuffler en soi une vie nouvelle !

qui êtes-vous
mes inconnus
toi et toi
de tout temps connivents
refaisons connaissance
foliole d’aube
accolée
aux ténèbres
du jour

Cette vie nouvelle, Christian Milat en traduit ici l’essentiel à travers une poésie dense, riche, exigeante comme toute tentative de faire émerger du néant les signes d’un passage.

Par un remarquable travail sur les sonorités et le rythme, le bref, l’allongé, Douleureuse aurore propose également une sorte d’exploration du langage poétique.

L’AUTEUR :

Professeur au Département des lettres françaises de l’Université d’Ottawa, CHRISTIAN MILAT a publié plusieurs livres et articles, en particulier sur le roman français du XXe siècle.

Il a aussi écrit des textes de fiction, dont deux ont reçu, en 2004 et 2005, le Prix de la nouvelle de la Bibliothèque publique de la Ville d’Ottawa.

Ce titre est son premier recueil de poésie.

DOULEUREUSE AURORE
Christian Milat
LES ÉDITIONS DAVID
Collection : Voix intérieures
2006 – 96 pages – 15,00$

LES ÉDITIONS DAVID