Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique spectacles ->


Le Théâtre de la Vieille Chapelle de l’Assomption recevait Edith Butler samedi, le 30 janvier.

Le titre du spectacle: L’HISTOIRE D’UN PEUPLE À TRAVERS SA MUSIQUE.

On y retrouve des chansons tirées des deux derniers albums d’Édith Butler: ÇA SWINGUE! et À L’ANNÉE LONGUE ainsi, bien évidemment, que l’incontournable Packetville…

Édith s’accompagne à la planche à laver, au gazou, à l’harmonica, au triangle et parfois même de tamtams.

Sur scène avec elle, on retrouve l’accordéoniste Sabin Jacques.

L’orchestre est enregistré sur bandes-audio de même que les choristes.

J’ai bien aimé la première partie où elle nous fait montre de son grand talent de conteuse. Elle a « sa » façon de raconter l’histoire!!!

On voyage ainsi de 1604, en passant par la déportation des Acadiens, jusqu’a aujourd’hui

Selon Mme Butler, toute la musique vient des Acadiens, que ce soit le blues, le rock & roll et le country…. il y avait des sceptiques dans la salle ))))
Mais finalement, c’est pas si bête comme idée…

Dans la deuxième partie, on aurait dit qu’elle avait perdu le « feu sacré »

Elle a interprété Le grain de mil, Ça swingue au pays de la Sagouine, Le reel de l’Assomption, Colinda, Travailler c’est trop dur et plusieurs autres mais les liens manquaient d’attraits.

On a eu la visite de son petit danseur Gabriel qu’elle manipule extrêmement bien
Mais, je ne le sais pas, on aurait dit qu’elle n’avait plus le goût d’être là!
C’est peut-être un mauvais « feeling » de ma part….

J’ai aussi de la difficulté avec les bandes-audio… je préfère les artistes au naturel ou avec leur orchestre. On sait bien qu’au coût d’un orchestre, aucune petite ville ne pourrait s’offrir les services d’une chanteuse aussi populaire avec un orchestre de 7-8 musiciens et des choristes.

Mais avec un violoniste, un accordéoniste et Edith qui joue de plusieurs instruments…. ça aurait swingué en masse à mon goût.

Je crois qu’il doit y avoir un plaisir à travailler avec tout un orchestre, une ambiance sur scène qui finit par lui manquer à deux…

Et une autre question que je me pose… pourquoi n’entendons-nous pas de ses chansons à la radio. Nous entendons bien Zachary Richard et leurs styles se ressemblent. Certaines chansons de son nouveau CD ferait sûrement plaisir à entendre…

Pour connaître l’horaire de sa tournée, visitez son site internet:

http://edithbutler.com

Vous avez des communiqués, avisez-moi je les placerai dans ma chronique du vendredi.

Allez plus bas sur cette page pour lire les chroniques précédentes…