Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Québec Amérique annonce la parution de la biographie d’ÉDOUARD LACROIX (1889-1963), un entrepreneur beauceron devenu une légende dont toute la Beauce se souvient.

L’initiative de ce livre revient à Marcel Dutil, président de Canam Manac et petit-fils d’Édouard Lacroix.

C’est un portrait vivant et richement documenté, le fruit de quatre années de recherche et d’écriture, qui paraît aujourd’hui.

De très nombreux témoignages et documents ont permis de reconstituer le parcours de cet homme d’exception, audacieux et charismatique, batailleur et généreux, qui s’est remarquablement illustré, tant sur le plan des affaires que sur celui de la politique.

Avant d’avoir 40 ans, cet industriel canadien-français parti de rien employait déjà plusieurs milliers de bûcherons dans ses chantiers du Québec et du Maine avant d’entrer en politique.

Il s’appuya sur sa popularité auprès des travailleurs pour s’engager en politique.

S’attaquant à de grandes figures réputées intouchables, il se porta à la défense des intérêts des sans-voix, dont il se fit le porte-parole en pleine crise économique.

À partir de là, il épousa les grandes causes dont son siècle fut le témoin : l’égalité des chances avec l’Action libérale nationale et la liberté de choix avec le Bloc populaire du Québec.

Pendant les quelque 20 ans au cours desquels il représenta la Beauce à Ottawa, ce nationaliste avant l’heure se porta à la défense de l’autonomie de sa province.

Si sa contribution au développement économique du Québec fut non négligeable, son apport à l’émergence de l’entrepreneurship beauceron est incontestable. Il a été et il demeure un modèle pour bien des industriels et entrepreneurs.

LES AUTEURS :

HÉLÈNE-ANDRÉE BIZIER a signé plusieurs ouvrages portant sur des institutions et des personnages appartenant à l’histoire du Québec.

Notons parmi ceux-ci L’Université de Montréal, la quête du savoir – 1993 et Le Noir et le Rouge – 1995, finaliste au prix du Gouverneur général.

Chroniqueuse spécialisée pour la radio et la télévision, ses articles ont été publiés dans La Presse, L’actualité, Elle Québec et plusieurs sites internet.

Fils de l’honorable Perrault Casgrain, ministre de 1939 à 1944 dans le cabinet Godbout, PHILIPPE CASGRAIN a pu entendre parler à l’époque du personnage haut en couleur qu’était Édouard Lacroix, il a toujours été très près de la vie politique.

Il a débuté sa carrière d’avocat au sein du cabinet Magee, O’Donnell & Byers – aujourd’hui connu sous le nom de Fraser Milner Casgrain -, dans lequel il est devenu associé dès 1958.

ÉDOUARD LACROIX
Le destin exceptionnel d’un industriel Beauceron démocrate
Hélène-Andrée Bizier
Philippe Castrain
LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE
Collection : Biographie
2004 – 376 pages – 24,95$

LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE