Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Elle était belle comme une idée est sous-titré poème, au singulier, ainsi que l’a souhaité l’auteur.

Trente textes en vers libres, 30 lettres à de chères amies, mais un seul grand ensemble, une construction à plusieurs voix, plusieurs tonalités, plusieurs registres d’écriture.

Sous cette architecture très étudiée, <b<NORMAND De BELLEFEUILLE nous propose comme jamais auparavant une oeuvre dépouillée, spontanée, accessible et étonnamment universelle.

Dans ce texte à la fois exhortatif, lyrique et même testamentaire, le poète autopsie la souffrance et ses bouleversants après coups, l’idée de la mort et les merveilles de l’apprivoisement, la redécouverte du cœur et de ses figures lumineuses ; la mer, le voyage, l’écriture.

Quatre parties rythment ce chant de résistance : La vie est si quotidienne, Une chambre d’hôtel près de Tarquinia, La liste des improbabilités, La modernité nous joue parfois des tours, autant de repères dans cette démarche VERS l’acceptation et l’enthousiasme des recommencements.

L’AUTEUR :

NORMAND De BELLEFEUILLE a publié plusieurs ouvrages salués par la critique, dont Le Livre du devoir, Lascaux, Ce que disait Alice et Obscènes, La marche de l’aveugle sans son chien (Québec Amérique, 2000) lui a valu le prix du Gouverneur général du Canada et le prix Alain-Grandbois de l’Académie des lettres du Québec.

Il a publié son premier livre il y a 30 ans, à l’automne de 1973.

Il a écrit Elle était belle comme une idée comme si cela pouvait être son dernier.

Il est actuellement directeur littéraire chez Québec Amérique.

ELLE ÉTAIT BELLE COMME UNE IDÉE
Normand de Bellefeuille
LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE
Collection : Littérature d’Amérique
2004 – 116 pages – 16,95$

LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE