Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

 

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire cet ouvrage ?

J’ai rencontré tellement de gens qui s’extasiaient et admiraient ma vie et mes projets et rêvaient eux aussi, mais ne voyaient pas d’options ou de possibilité de se réaliser. J’ai aussi rencontré tant de personnes se croyant prises au piège dans un emploi qui ne les définissait pas, qui ne leur permettaient pas de se réaliser, mais encore une fois, malgré leur désir de s’en sortir, ces personnes ne savaient pas par où commencer. Puis j’ai rencontré 1/4 de millions d’enfants qui sont souvent ‘élevés’ par ces parents qui ne savent pas comment leur donner un exemple de vie illimitée.

J’ai moi aussi été dans ces situations et je suis aussi un parent. J’ai trouvé le chemin pour m’illimiter et mes enfants suivent mes traces, bien campés dans leur identité, dans une vie authentique qui sert le monde. Je suis convaincue que la paix, la joie, l’abondance et la beauté sur terre viendront lorsque nous aurons tous pris notre juste place. Lorsque tout un chacun fera ici exactement ce qu’il ou elle est venu(e) faire sur cette terre. Comme John Lennon, je rêve peut-être, mais je ne suis pas la seule :).

 

Quels sont les écrivains et les œuvres qui ont le plus influencé votre travail ?

Janette Bertrand m’a tellement inspirée et elle m’inspire encore. Elle a élevé la conscience de groupe des Québécois. Toute petite, j’adorais comment Franfreluche allait se mêler de l’histoire! Erich Fromm, l’art d’aimer, juste wow. Gerald G Jampolsky, N’enseigner que l’amour. Jean Montbourquette, Aimer, perdre et grandir, quel bel exemple de compassion pour soi-même et de se laisser le temps de vivre les deuils. La vie est une série de petits et grands deuils. Marianne Williamson, A woman’s worth m’a bouleversée et m’a donné envie de prendre ma place sans compromis. Puis dernièrement, Brenée Brown pour oser me mettre dans l’arène, ses livres Dare to lead et Daring greatly m’aident beaucoup. Lise Bourbeau également avec son livre Écoute ton corps. Hum, Elaine Aaron, Highly Sensitive people a été le livre qui m’a permis de me comprendre.

Je lis probablement 50 à 100 livres par année. Julia Cameron avec The artist’s way, (libérez votre créativité) est ma bible et la cause de tous mes projets d’envergure.

 

Avez-vous des rituels d’écriture ? Lesquels ?

Les pages du matin suggérées par Julia Cameron pour enlever l’eau trouble.

Je me donne un objectif dans le temps puis j’écris un chapitre pour voir combien de temps cela me prendra. Ensuite je bloque ce temps 5 x par semaine, idéalement les jours de pluie. Pour ces livres j’ai écrit chaque jour pendant 90 jours de 3 à 7 pages. Puis j’ai réécrit, bloquant 2 à 4 heures par jour. Ces livres sont le fruit de 4 réécritures.

 

Quels sont vos projets ?

Quels sont vos projets ?D’illimiter le monde! Et moi du coup!

De visiter l’Amérique dans un bus que je convertis, suivant un parcours dicté par mes engagements. Je vise d’offrir 12 fins de semaine de ressourcement par année en plus de donner des conférences et des ateliers-concerts sur la route.

 

Est-ce que les livres que vous lisez vous inspirent pour vos histoires ?

Je lis surtout des biographies, des livres d’affaires et de croissance personnelle, parfois un roman en vacances.

Chaque livre me donne des outils supplémentaires qui me servent à mieux servir le monde.

 

 

Quel public visez-vous avec votre histoire ?

Les personnes qui rêvent et qui sont prêtes à prendre les actions et à faire les sacrifices nécessaires pour réaliser leurs rêves. Il n’y a pas de pensée magique dans mes livres. Il faudra faire le deuil de certains schémas de pensée, de croyances limitatives et de comportements qui nous limitent. Je vise des personnes courageuses, vulnérables et engagées à se réaliser.

 

CHRONIQUE

 

J’ILLIMITE MA VIE PERSONNELLE

Hélène Nicole

LES ÉDITIONS DE L’APOTHÉOSE

2021 – 286 pages, 24.95$ papier – 12.99$ numerique

Les Éditions de l’Apothéose (leseditionsdelapotheose.com)

(perfecto)