Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

L’AUTEURE : SYLVIE LAJOIE

En quelques mots, comment présenteriez-vous votre livre?

Un roman dans lequel les femmes et les hommes vont se reconnaître.

Une anecdote ou une histoire particulière est-elle liée à l’écriture de votre livre?

À la suite d’une rupture amoureuse, j’ai couché sur papier mes émotions. Treize ans plus tard, je retrouve le carnet contenant les quelques pages écrites à cette époque, et du coup, me donne l’envie d’entamer un processus d’écriture. Et 13 ans de recul, ça aide!

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire cet ouvrage?

Au-delà de ma propre expérience, il y a celles de beaucoup de femmes et d’hommes qui parlent de leurs familles recomposées avec beaucoup de fierté.

Quels sont les écrivains et les œuvres qui ont le plus influencé votre travail?

Michel Tremblay est un écrivain rempli d’humanité, ses oeuvres me touchent beaucoup. L’Histoire de Pi, pour son originalité, et Jacques Salomé pour réchauffer mon coeur.

Avez-vous des rituels d’écriture? Lesquels?

Oui, j’ai un rituel. Très tôt le matin, je suis plus prolifique. Assise dans un vieux fauteuil en cuir, style Lazy-Boy, mon portable sur un gros coussin moelleux blotti sur mes cuisses. Souvent, mon petit chien vient me retrouver, et là, c’est le bonheur total!

Quels sont vos projets?

Donner une suite à l’Agenda de Béatrice en m’inspirant de mes prochains voyages et de belles rencontres avec les lecteurs.

Pourquoi cette couverture de livre?

– Les deux cadres sur le mur: un pour le couple et un pour les 4 enfants.

– Personnages en bois, ni féminin ni masculin, interchangeabilité des rôles féminins et masculins que demande la société d’aujourd’hui.

– Un personnage qui coud un morceau de tissu: dans le livre il y a des références à propos d’une machine à coudre, l’action de recoudre une famille, les liens dans une famille recomposée qui se tissent au fil du temps.

– Les bobines de fil sur la table: le personnage parle de ses valeurs familiales de son enfance et celles de sa nouvelle famille comme

les fils de trame d’une étoffe qui s’entrecroisent pour former une autre réalité du tissu social.

L’AGENDA DE BÉATRICE
Sylvie Lajoie
LES ÉDITIONS DE L’APOTHÉOSE
Roman
2016 – 284 pages – 24,95$

CHRONIQUE

LES ÉDITIONS DE L’APOTHÉOSE