Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

Pour les amateurs d’histoire, notre histoire, l’auteur nous dresse, avec sa plume, un beau tableau de ce qu’était le Bas-Canada à travers la vie de ce curé pour le moins unique.

Chartier qui fut le premier directeur du collège de Ste-Anne-de-la-Pocatière, a fait un discours lors de l’inauguration du collège qui le marquera au fer rouge. Un discours patriotique pour les français d’ici et contre le régime anglais. L’Évêque et les Sulpiciens de Montréal lui feront payer ses opinions. Chartier endurera toujours ses changements de paroisses. Et en 1837 il sera curé de St-Benoît, la paroisse voisine de St-Eustache et le lendemain de la terrible défaites de Chénier, Chartier se sauvera aux USA. Un canadien errant comme dit la chanson.

À lire!!! Pour tous ceux qui veulent savoir à quel point la religion catholique du temps et le Pouvoir anglais, pouvaient écraser tous ceux qui avaient des opinions autres que les leurs… Papineau et ses partisans l’ont su aussi.

Après son périple à travers les USA et l’Acadie, Chartier obtint la cure d’une paroisse près de Québec, St-Gilles de Lotbinière où il mourut.

Étienne Chartier La colère et le chagrin d’un curé patriote. Auteur Gilles Boileau avec la collaboration de Léo Chartier

LES ÉDITIONS DU SEPTENTRION
2010 – 366 pages – 39,95$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS DU SEPTENTRION