Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteurs québécois - Essais, biographie, documents ->

CHANSONS ET RÉCITS

C’est un automne formidable pour la collection « Chansons et monologues » qui commence avec ce livre de Michel Conte. Suivront, fin octobre, un ouvrage de Yann Perreau et, en novembre, une biographie de Clémence DesRochers par Hélène Pedneault.
`

Michel Conte?

Ce nom vous dit quelque chose, mais vous vous demandez qui c’est au juste… Un chanteur français? Un auteur, compositeur, interprète, danseur, chorégraphe, metteur en scène, musicien?

Il a été tout cela à la fois, ce qui rend la vie de cet artiste fascinante.

Évangéline, c’est de lui! Viens faire un tour, chantée par Renée Claude, est aussi de lui! Il est également l’auteur de Kamouraska, interprétée en 1973 par Julie Arel, et de bien d’autres grands succès.

Dans Évangéline ou l’amour en exil, Michel Conte nous offre les textes de ses plus belles chansons, chacune accompagnée d’anecdotes ou de récits touchants racontant l’histoire de sa composition, de sa création ou encore du contexte dans lequel elle a été accueillie à l’époque.

Toutes ces histoires correspondent à des moments de la vie de l’auteur, mais aussi de l’histoire du Québec et de l’Acadie.

Une préface de Sylvain Rivière, sous forme de lettre d’amitié, ouvre ce recueil qui commence en 1967, lorsque Michel Conte débarque à Shippagan, et se termine en 2006 quand, devenu Melki Makhandar, interprète de l’énergie et thérapeute de l’amour, il a le plaisir de voir Évangéline, chantée par Annie Blanchard, élue chanson la plus populaire de l’année au gala de l’ADISQ, trente-cinq ans après sa création!

L’AUTEUR :

MICHEL CONTE

Né Michel Seunes le 17 juillet 1932 en France, Michel Conte termine à dix-sept ans des études musicales au Conservatoire de Paris et des études secondaires, interrompues par la maladie.

En octobre 1955, il arrive au Québec où il restera vingt-sept ans. Il fait ses débuts au Music-Hall de Michelle Tyssère, à Radio-Canada, d’abord comme auteur-compositeur-interprète, mais il y reviendra plus tard comme danseur et chorégraphe, après deux années avec la compagnie Montreal Theater Ballets dirigée par Brian Mc Donald.

Figure incontournable de la chanson québécoise à compter des années soixante, il annonce la résurrection de l’Acadie avec deux chansons : Shippagan et Évangeline. Il crée, avec Robert Gauthier, la comédie musicale Monica la mitraille.

En 1970, sa chanson Viens faire un tour, interprétée par Renée Claude, remporte le Prix de la chanson « La Clé d’or ».

En 1972, il écrit la musique des films de Jean-Claude Lord, Les colombes et Bingo.

En 1973, Kamouraska, interprétée par Julie Arel, gagne le premier prix du Festival international de la chanson d’Athènes. La même année, il inaugure la première école d’expression corporelle en Amérique du Nord, dans laquelle il enseigne à ses élèves à harmoniser l’esprit, le corps et l’âme en fusionnant la poésie, la danse et la musique en une même création.

Il prend alors le nom de Melki, avant de s’exiler dans son paradis de l’archipel des Canaries, Tenerife. Il y poursuit aujourd’hui ses activités comme auteur, musicien humaniste, animateur à la télévision et à la radio pour des espaces consacrés aux nouvelles thérapies et aux médecines alternatives.

ÉVANGÉLINE OU L’AMOUR EN EXIL
CHANSONS ET RÉCITS
Michel Conte
VLB ÉDITEUR
Collection Chansons et monologues
2007 – 256 pages – 26,95$

Retrouvez des auteurs formidables sur le site de cet éditeur :

VLB ÉDITEUR