Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique spectacles ->


VENDREDI, le 2 juillet 1999 – 20 heures

CONCERT HYDRO-QUÉBEC
AMPHITHÉÂTRE DE LANAUDIÈRE

CHOEUR DE L’ARMÉE ROUGE
ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE TROIS-RIVIÈRES

Viktor Féodorov, direction
Natalie Choquette, soprano

Fondé en 1928 par Alexandre Alexandrov, grand compositeur de chansons populaires et d’hymnes soviétiques, le CHOEUR DE L’ARMÉE ROUGE a acquis au fil des ans une réputation internationale grâce à ses interprétations de haut calibre de chants populaires et héroïco-patriotiques russes et des meilleures chansons de compositeurs soviétiques de diverses générations.
Sensible aux touroments du peuple de même qu’à leurs joies, le Choeur de l’Armée Rouge a adapté sa vocation à l’ère post-soviétique.
Le chef d’orchestre VIKTOR FIODOROV est directeur artistique de l’ensemble dont il est membre depuis 1986.

La soprano NATALIE CHOQUETTE n’est plus à présenter. Alliant l’humour et l’opéra avec un brio incomparable, elle se démarque allègrement de la tradition.
Elle se retrouve désormais parmi les artistes classiques les plus appréciés du public.

Fondé en 1978, l’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE TROIS-RIVIÈRES est sans contredit l’ambassadeur culturel par excellence de la région Mauricie-Bois-Francs/Drummond.
Il s’agira de la septième prestation de l’Orchestre au Festival.

Ils interprèteront
Orff – Rachmaninov – Borodine – Glinka – Villa-Lobos – Folklore russe…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

SAMEDI, 3 juillet 1999 – 16 heures

SALLE ROLLAND-BRUNELLE – dans le foyer
CONCERT-APÉRITIF

ANNIE PARENT, violon
PAUL LACHANCE, piano

Sonates de Schumann, Ravel et des pièces de Rachmaninov.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

SAMEDI, 3 JUILLET 1999 – 20 heures

CONCERT VILLE DE JOLIETTE
AMPHITHÉÂTRE DE LANAUDIÈRE

ORCHESTRE MÉTROPOLITAIN

Joseph Rescigno, direction
Patricia Racette, soprano
Choeur du Festival
Raymond Perrin, chef de choeur

Fidèle à sa vocation lyrique et à son désir de faire découvrir aux mélomanes les grandes voix de cette fin de vingtième siècle, le Festival international de Lanaudière a le plaisir d’accueillir cette année pour la première fois la soprano américaine PATRICIA RACETTE, une des jeunes étoiles de la scène opératique.
Patricia Racette, c’est d’abord et avant tout la Violetta par excellence des dix dernières anées, rôle qu’elle a chanté non seulement sur la scène du Métropolitan dans la plus récente production de Franco Zeffirelli, mais également l’Opéra Bastille, au Santa Fe Opéra et au Houston Grand Opera.
En cette soirée, elle sera accompagnée de l’ORCHESTRE MÉTROPOLITAIN et de son chef JOSEPH RESCIGNO, accompagnateur sensible et un habitué de la scène opératique.
En plus des grands airs tirés d’opéras de Verdi, Puccini et Picker, les mélomanes pourront entendre des choeurs de Wagner, Verdi et Puccini interprétés par le CHOEUR DU FESTIVAL, ensemble réunissant des chanteurs de toute la région de Lanaudière.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

DIMANCHE, le 4 juillet 1999 – 10h30 – Entrée libre

CATHÉDRALE DE JOLIETTE

CHANTEURS DE LA PLACE BOURGET
(Joliette)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

DIMANCHE, le 4 juillet 1999 – 14h30

CONCERT DESJARDINS
AMPHITHÉÂTRE DE LANAUDIÈRE

LES VIOLONS DU ROY
Bernard Labadie, direction
Marie-Andrée Benny, flûte
Emily Mitchell, harpe
Lise Beauchamp, hautbois

Réuni en 1984, l’orchestre de chambre LES VIOLONS DU ROY regroupe une quinzaine de musiciens qui se consacrent au vaste répertoire pour orchestre de chambre.
Bien que les musiciens jouent sur instruments modernes, leur fréquentation des répertoires baroque et classique est fortement influencée par les mouvements contemporains de renouveau dans l’interprétation de la musique des XVIIe et XVIIIe siècles.

Originaire de Joliette, la flûtiste MARIE-ANDRÉE BENNY poursuit une brillante carrière à la fois comme soliste, chambriste et musicienne d’orchestre.
LISE BEAUCHAMP est une des hautboïstes les plus en vue au québec.
La harpiste EMILY MITCHELL s’est acquis une réputation internationale tant comme harpiste que comme chanteuse.

Ils interpréteront:
Mozart – Concerto pour flûte et harpe, K.299
Concerto en do majeur pour hautbois, K. 314
HAYDN – Symphonie no 26 « Lamentatione »
Symphonie no 44 « Trauer-Sinfonie »

À vendredi pour la programmation de lundi et mardi prochains.