Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

FEUX ROUGES

Après La Chambre bleue, roman méconnu de Simenon, (re)découvert l’an dernier avec stupéfaction et ravissement par la critique et le public, les Éditions Presses de la Cité réédite maintenant l’un des meilleurs romans de la période américaine de Simenon, FEUX ROUGES.

Une adaptation cinématographique est d’ailleurs présentement en tournage mettant en vedette Jean-Pierre Darroussin et Carole Bouquet.

En prenant le volant pour aller chercher ses enfants, Steve sent en lui l’alcool brûler. Il a déjà bu deux verres, et ne rêve que du prochain.

Il sent la réprobation de Nancy, sa femme. Et ça le renforce dans son envie. Pourquoi ne boirait-il pas encore ? Ne sait-il pas conduire ?

Ils ont quitté New York depuis un moment et n’échangent que des paroles banales. Peut-elle comprendre, Nancy, qu’il étouffe sur les rails de sa vie ? Mais non, elle ne compren pas.

Encore un bar.

Qu’elle parte donc, comme elle menace de la faire ! Lui, il ira boire encore un verre.

Elle n’est plus dans la voiture… elle a dû prendre le bus. Impossible de la rattraper pour s’excuser. Tant pis… encore un verre.

Cet homme, celui à qui il a voulu payer un coup et qui est maintenant dans sa voiture, lui le comprendra. C’est un fugitif, et alors ?

Steve va tout lui raconter : sa maison achetée à crédit, ses deux enfants, son travail routinier, Nancy…

Encore du Whisky. Stève s’effondre.

Au petit matin, l’homme a disparu. Steve reprend ses esprits et tente de retrouver sa femme. Il parvient à la localiser : elle a eu un accident.

C’est en arrivant à l’hôpital qu’il apprend la vérité. Elle a été agressée et violée par un homme, celui-là même qui a pris ensuite place dans sa voiture…

FEUX ROUGES
Georges Simenon
LES ÉDITIONS PRESSES DE LA CITÉ
214 pages – 22,95 $

Visitez leur site internet :
Presses de la Cité