Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

On peut s’appeler Loser et réussir dans la vie. Des enseignants peuvent tricher pour améliorer le taux de réussite de leurs élèves. Les agents immobiliers peuvent être comparés à des membres du Ku Klux Klan.

Au lieu de s’interroger sur les conséquences de la croissance de la masse monétaire ou de la dérive des déficits, l’économiste STEVEN D. LEVITT aime explorer les petites énigmes de la vie et la face cachée de notre société.

Mais plutôt que de le faire à la façon des économistes, il décortique des montagnes de données pour y déceler ce que les autres n’ont pas vu, établit des liens entre des faits et des événements qui n’ont aucun dénominateur commun et présente des conclusions pour le moins étonnantes.

Pas surprenant que la façon peu orthodoxe de monsieur Levitt d’aborder l’économie ait éveillé la curiosité des dirigeants de General Motors, des Yankees de New York et de la CIA, qui ont assailli le jeune économiste de questions et de requêtes, de colles et de sollicitations.

Figurant depuis sa sortie en tête de palmarès des meilleures ventes du New York Times, du BusinessWeek et du Canadian Business, Freakonomics est une lecture déroutante. Et passionnante.

«Préparez-vous à tomber en bas de votre chaise»

– Malcom Gladwell) (The Tipping Point, Blink)

LES AUTEURS :

STEVEN D. LEVITT est professeur d’économie à l’université de Chicago. En 2003, il a reçu la prestigieuse médaille John Bates Clark, qui récompense le meilleur économiste de moins de 40 ans.

STEPHEN J. DUBNER est journaliste au New York Times et au New Yorker.

FREAKONOMICS
Steven D. Levitt et Stephen J. Dubner
LES ÉDITIONS TRANSCONTINENTAL
2006 – 246 pages – 24,95$

LES ÉDITIONS TRANSCONTINENTAL