Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Les Éditions Prise de parole annoncent la parution de Frères d’hiver un récit poétique et polyphonique de Michel Ouellette.

Paul, le frère de Pierre, se noie dans l’eau d’un étang glacé, un étang tout comme celui où, plus jeunes, l’hiver, les deux frères jouaient au hockey.

Tout porte à croire que c’est un suicide.

Cette mort subite incite Pierre à chercher à comprendre qui était devenu son frère, cet homme obèse dont il s’était éloigné et qu’il ne reconnaît plus.

À travers les écrits laissés derrière par le défunt, il tente de renouer les liens fraternels défaits au fil des ans.

Les mots constituent la trame sur laquelle se déroule la quête du vivant vers le mort.

«Je lis, me relis à mon frère une dernière fois.

Je lis à voix haute pour que les mots retentissent dans le vide de la pièce, pour qu’ils frappent sur le couvercle du cercueil.

Mais Paul n’est pas là. Il n’est plus.

J’entends les mots retomber sur le plancher comme de la poussière.»

L’AUTEUR :

Originaire du Nord de l’Ontario, MICHEL OUELLETTE est un dramaturge bien connu dans les milieux du théâtre.

Depuis plus de 10 ans, il se consacre à l’écriture. Il signe une douzaine de pièces, dont le Testament du couturier, une production du Théâtre la Catapulte qui remportait, en 2003, le Masque de la meilleure production franco-canadienne.

En 1994, il est récipiendaire du Prix du Gouverneur général avec sa pièce French Town (Le Nordir).

En 1995, il obtient le prix du Consulat général de France à Toronto « pour la contribution de son œuvre à la littérature ontarienne d’expression française ».

Frères d’hiver est son premier recueil poétique.

FRÈRES D’HIVER
Michel Ouellette
LES ÉDITIONS PRISE DE PAROLE (Sudbury)
2006 – 66 pages – 12$

LES ÉDITIONS PRISE DE PAROLE