Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Alors qu’autour de lui les immeubles disparaissent ou s’enfocent, en raison d’un tremblement de terre que les autorités persistent à nommer « glissement de terrain », le personnage créé par VAHRAM MARTIROSYAN fait mine de mener une vie ordinaire, voire banale.

Rien n’est pourtant ce qu’il paraît être, dans ce monde absurde, déjanté, décor en carton-pâte d’une réalité que tous s’évertuent à ne pas voir.

Cette tension entre réalité et folie, entre vie concrète et représentation, l’auteur la traduit brillamment en recourant justement à un jeu constant de glissement lexical ; si certaines choses ne sont pas ce qu’elles semblent être à première vue, d’autres se révèlent d’une véracité déconcertante : la femme du narrateur s’appelle Poupée ? Mais bien entendu, puisqu’elle en est une !

Le personnage dirige le groupe « Pitié pour les 29 ans » ? Il a pourtant largement dépassé cet âge !

Mû par sa libido, inquiet de son avenir professionnel, ce protagoniste n’hésite pas à employer pour son profit personnel les techniques bureaucratiques qui sont à la source même de l’aliénation ambiante.

Jouant des mots comme d’une arme à double tranchant, ce roman, que certains n’ont pas hésité à qualifier de
« livre d’une génération », traduit avec une nécessaire brusquerie le sentiment profond de stupeur et d’absurdité de l’être devant qui se dresse une bureaucratie autosuffisante, n’existant que pour et par elle-même.

Le portrait est dérangeant : aux prises avec cette machine, l’individu la reproduit à sa propre échelle…

L’AUTEUR :

Né en 1957, VAHRAM MARTIROSYAN appartient à la génération d’écrivains qui a émergé depuis l’indépendance de l’Arménie. Il a travaill pour la télévision arménienne avant de fonder la revue littéraire d’avant-garde Bnagir avec l’auteure Violette Krikorian. Il est considéré comme l’un des auteurs majeurs de la littérature contemporaine arménienne.

GLISSEMENT DE TERRAIN
Vahram Martirosyan
Traduction Denis Donikian
LES ÉDITIONS L’INSTANT MÊME
2007 – 208 pages – 25,00$

LES ÉDITIONS L’INSTANT MÊME