Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Bande dessinée ->

Quand les goblin’s partent en guerre, c’est pour mettre le paquet.

Les voilà déterminés et prêts à tout pour montrer leur bravoure sur le champ de bataille.

Quitte, d’ailleurs, à y perdre la vie.

Mais ça, c’est une chose qu’ils savent faire sans se forcer.

Ainsi, l’ingénieur trouve toujours de bonnes idées pour faire cramer l’ennemi à distance.

Par exemple, il met au point une loupe géante afin de concentrer les rayons du soleil sur les elfes.

A la fin de la journée, ils ont redressé la loupe géante vers la cible.

Les quelques rayons de soleil du crépuscule se concentrent en un point précis, juste pour mettre le feu sur le sol.

Ça marche ! Le lendemain matin, ils vont donc pouvoir passer à l’action pour détruire le village des elfes.

Mais à ce moment, le soleil envoie effectivement ses rayons, qui se concentrent au maximum dans la loupe, et projettent une lumière vive en plein sur… les goblin’s !

Les voilà en train de cuire, plutôt que de voir brûler les elfes.

L’ingénieur a juste oublié que si le soleil se couche à l’ouest, il se lève à l’est…

Auteur

Tristan Roulot est né en 1975 à Rennes, il s’installe définitivement à Paris en 1986.

Il obtient une maîtrise de droit à Paris pour passer le concours de la magistrature, mais abandonne en cours d’année pour se consacrer à la BD.

Sa rencontre fortuite avec le jeune auteur Corentin Martinage marquera le début d’une collaboration qui s’avérera fructueuse.

En effet, l’équipe du Lanfeust Mag repère les gags des GOBLIN’S et les publie six mois plus tard.

Tristan Roulot, qui vit aujourd’hui à Montréal, est aussi journaliste.

Illustrations

Corentin Martinage est né à Paris le 7 janvier 1985.

Corentin prend conscience assez tôt de son don pour le dessin.

Il décide de s’orienter vers des études artistiques qu’il abandonnera.

Il fait la rencontre du scénariste Tristan Roulot au détour d’une station de métro.

Destin ou pur hasard ? Ils plancheront ensemble sur plusieurs projets de bandes dessinées qui ne verront jamais le jour, jusqu’à un certain festival d’Angoulême où ils présenteront, entre deux gros projets d’histoires épiques, une série de gags en une planche.

Lanfeust Mag les repère en premier et décide de les publier tous les mois dans le magazine.

La série GOBLIN’S était née et après quelques années de parution, ce sont les albums qui voient enfin le jour aux éditions Soleil !


                          Accédez au blog Goblin’s

GOBLIN’S TOME 5 – LA FLEUR AU CANON
Auteur : Tristan Roulot
Illustrations : Corantin Martinage
Éditions : Hachette
2012 – 48 pages – 16,95 $


HACHETTE FLE SUR FACEBOOK