Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

GRAND PRIX DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA POÉSIE 2004

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que les membres du jury, Jean-Marc Desgent, président, Gérald Gaudet et Stéphane Despatie ont retenu trois poètes dont les recueils se démarquent parmi plus d’une cinquantaine d’oeuvres soumises par une dizaine de maisons d’édition. Nous tenons à souligner la qualité des ouvrages présentés pour ce Grand Prix et à saluer le travail de tous les poètes.

MENTIONS :

Martine Audet, Mélancolies, Éditions de l’Hexagone

Ce recueil nous montre à quel point la beauté est bouleversante. Ce livre nous oblige à affronter nos doutes, même les plus intimes. La lecture devient ici risques et questionnements. C’est ce beau courage, devenu presque rare, qui a touché le jury.

Louise Dupré, Une écharde sous ton ongle, Éditions du Noroît

La poète nous offre avec délicatesse et retenu un face à face avec la maladie et l’éventualité de la mort. Son recueil fait de nuances et de tendresse, nous donne à vivre ces moments de passages que sont les heures, les jours qui mènent aux ultimes instants de l’existence.

LAURÉAT :

CLAUDE BEAUSOLEIL, LECTURE DES ÉBLOUISSEMENTS, ÉCRITS DES FORGES /PHI/CASTOR ASTRAL

Claude Beausoleil est une voix majeure de la poésie québécoise.

Elle porte de grands rêves, ceux de l’infini, de la beauté et de l’amour.

Son Lecture des éblouissements est renouvellement et pour son créateur et pour la poésie québécoise : il est rare de se retrouver en tant que lecteur devant un objet à la fois aussi touchant et aussi intelligent, tous deux portés par une évidente générosité de l’écriture.

Informations :
Festival International de la Poésie
1 819 379-9813 télécopie 1 819 376-0774
FIPTR