Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Le détective Pierre Sénéchal est de retour !

Deux ans après ses premiers exploits (Poison vert ; 120 000 exemplaires vendus), notre écoflic préféré revient pour une enquête mouvementée qui nous entraîne de l’île de la Réunion à l’Archipel indonésien…

On retrouve avec bonheur notre « géant vert », ses bretelles de type rural, ses jeux de mots vaseux, ses recettes de cuisine braconnées ainsi exotiques que relevées, sa passion pour Shakespeare et surtout sa farouche détermination à combattre jusqu’au dernier les ennemis de l’environnement.

Pour l’aider dans cette vaste entreprise, il s’appuie sur ses fidèles acolytes de la FREDE (brigade des fraudes et délits sur l’environnement) : Ghislaine Pottier, sa chef redoutée et vénérée, Lucrèce, le chimiste expert en poisons, et une poignée d’écoflics aussi pittoresques que savants.

Un polar vénéneux où l’on apprend beaucoup sur quelques poisssons et autres bestioles sympathiques.

Tout commence par la chasse à l’animal le plus rare au monde, le Coelacanthe, un poisson monstrueux dont les nageoires renferment des ébauches de mains humaines…

Ce dinosaure vivant est-il réellement un poisson ?

Et pourquoi attise-t-il tant de convoitises ?

Sous la surface des eaux rôdent aussi le tétrodon, un poisson-globe dont le venin est l’un des plus violents de la création, et l’inquiétant TK4, un poisson mutant surnommé le frankenfish…

« C’est tous les jours vendredi dans cette histoire… » soupire Pierre Sénéchal !

De retour sur la terre ferme, le détective va beaucoup s’intéresser à Stenocara, un scarabée venu des sables de Namibie.

Porteur d’un incroyable secret, l’insecte semble avoir semé la mort violente autour de lui.

Au cours de son aventure tumultueuse, Pierre Senéchal affrontera une nouvelle fois le plus dangereux de tous les animaux : l’homme.

Ces chasseurs de prime à la solde d’un vieux milliardaire japonais, un fonctionnaire de l’environnement bizarrement défenestré, des barbouzes indonésiens armés jusqu’aux dents., un adepte du voudou et quelques financiers véreux se croisent et se battent pour ce qui va devenir un enjeu considérable sur notre planète ; l’eau potable.

L’AUTEUR :

PATRIC NOTTRET est né en 1953 à Saint-Denis de la Réunion. Agronome de formation, il s’oriente par la suite vers la publicité, puis crée un bureau d’étude spécialisé dans le domaine de l’environnement. Il écrit aujourd’hui pour la radio des petits polars, des histoires noires et des pièces dialoguées loufoques et humoristiques.

Son premier roman Poison vert, paru chez cet éditeur, reflétait déjà sa passion pour l’entomologie et pour les sciences naturelles.

H2O
Patric Nottret
LES ÉDITIONS ROBERT LAFFONT
Collection : Best-Sellers
2004 – 416 pages – 34,95$ – 21 euros

LES ÉDITIONS ROBERT LAFFONT