Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Le dernier roman de Jean Mohsen Fahmy, Ibn Khaldoun – L’Honneur et la disgrâce, ne cesse d’accumuler les succès. Finaliste du Prix littéraire Le Droit et du Prix des Lecteurs Radio-Canada, il vient d’obtenir le Prix du Livre d’Ottawa.

Ibn Khaldoun – L’Honneur et la disgrâce, publié il y a quelques mois aux Éditions L’Interligne, raconte la vie d’Ibn Khaldoun, un immense personnage du XIVè siècle.

Homme d’action et de pouvoir, il a aussi été un esprit universel, un savant et un observateur de la société. Sa vie est un véritable roman : elle l’a mené sur toutes les rives de la Méditerranée et l’a fait rencontrer des personnages hors du commun.

Dans ce nouveau roman au rythme palpitant, Jean Fahmy nous mène sur ses pas, des sables du désert aux jardins de l’Alhambra, des prisons du Maghreb au palais du sultan du Caire en passant par la cour de l’empereur mongol Tamerlan, dans un tourbillon d’aventures, d’intrigues et de passions.

Le roman de Fahmy a reçu un accueil chaleureux de la part du public et de la critique, sans parler des jurys des prix littéraires.

Radio-Canada a parlé d’une « grande oeuvre…, un extraordinaire talent à peindre de grandes fresques, sans rien sacrifier aux détails du coeur et des sentiments ».

Le Devoir a évoqué « le portrait fort vivant d’un homme et de son époque,… par ailleurs ponctué de quelques épisodes spectaculaires – on frôle parfois le suspense – et de moments d’une très belle sensualité », tout en soulignant par ailleurs « l’écriture … élégante » de l’auteur.

La revue Liaison parle d’un « grand roman historique » servi par une « grande qualité d’écriture ».

Info-Mag souligne le « bon coup » qu’a été pour l’éditeur la publication de ce roman, que l’équipe du magazine « n’hésite pas à recommander fortement : là où beaucoup de romans sont des collations, celui-là est un repas complet ».

D’autres enfin n’ont pas hésité à rapprocher l’auteur du romancier Amin Maalouf ou de la Marguerite Yourcenar des Mémoires d’Hadrien.

Jean Mohsen Fahmy est l’auteur de deux autres romans. Le dernier, Amina et le mamelouk blanc, publié il y a quatre ans, avait eu le même succès et avait nécessité une réédition, après avoir été finaliste au Prix Trillium.
Les Éditions Interligne
Courriel
……………………………………………..
Livres pour enfants de Lysette Brochu