Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

«ICI, C’EST LE PARADIS» : voilà ce qu’entend pendant toute son enfance le petit Hyok, né en 1986 à Unsong, en Corée du Nord.

La radio, les haut-parleurs des rues, les maîtres d’école le répètent : ailleurs, la vie est affreuse ; ici, grâce au «grand leader» numéro Un du Parti dont le culte est obligatoire, tout va bien.

Et pourtant la famine s’installe, des enfants squelettiques chapardent dans les champs au risque de se faire tirer dessus par l’armée, les gosses chassent les rats pour survivre.

Hyok voit mourir de faim autour de lui des vieux, des adultes, des enfants, qu’on emmène en charrette dans la montagne pour les enterrer avec une pelle et une pioche.

PHILIPPE GRANGEREAU, écrivain et grand reporter, a recueilli à Séoul ce récit hallucinant.

Hyok nous y décrit l’ultime forteresse communiste coupée du monde, ses camps de travail et ses exécutions publiques des «camarades» récalcitrants.

Il a même dessiné, avec un vrai talent, les scènes qui l’ont le plus marqué.

Hyok a fui avec ses parents, d’abord en Chine où la police les a pourchassés, puis en Corée du Sud, en 2002.

Là seulement, il a compris qu’il revenait de l’enfer.

UN TÉMOIGNAGE EXCEPTIONNEL – UN DOCUMENT UNIQUE

«ICI C’EST LE PARADIS!»
Hyok Kang Avec Philippe Grangereau
Dessins de Hyok Kang
LES ÉDITIONS MICHEL LAFON
220 pages – 34,95$