Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Actualités littéraires ->

«L’intimidation, c’est probablement la chose dont un parent a le plus peur pour son enfant, après la maladie », affirme Katia Gagnon, journaliste et auteure de La réparation. Elle s’exprime ainsi dans la capsule vidéo qui présente la nouvelle plateforme d’écriture pour les jeunes à risque, consacrée à l’intimidation à l’école, créée par la Fondation Metropolis bleu.

La page Web, qui fait partie de la zone Le pouvoir des mots sur le site de Metropolis bleu, offre également des suggestions de livres et des consignes d’écriture préparées par Annie Heminway, professeure en création littéraire à l’université de New York et conseillère à la programmation de Metropolis bleu.

Les adolescents sont ensuite invités à soumettre leur propre texte, anonymement s’ils le souhaitent, directement sur le site.

La plateforme est accessible :
METROPOLIS BLEU INTIMIDATION

Le pouvoir des mots

Il s’agit d’une plateforme d’écriture permettant aux jeunes adolescents d’utiliser le pouvoir des mots afin de les aider à faire face à des moments difficiles. Les consignes d’écriture des ateliers traitent de thèmes tels que l’anorexie et autres troubles alimentaires, la prévention du suicide, l’intimidation à l’école, la discrimination sexuelle et l’homophobie. Metropolis bleu est heureuse de bénéficier de l’appui de partenaires conseils essentiels dans ce projet : Tel-jeunes, GAI écoute et Anorexie et boulimie Québec (ANEB) et de l’appui financier de la Fondation Jeunesse-vie et du Groupe Banque TD.

La Fondation Metropolis bleu

Depuis 1997, la Fondation Metropolis bleu, un organisme à but non lucratif, a pour objectif de réunir des gens de différentes cultures et pays afin de partager le plaisir de lire et d’écrire. Elle organise des événements en diverses langues, dont le Festival littéraire international de Montréal et le Festival des enfants TD-Metropolis bleu. De nombreux programmes éducatifs destinés aux jeunes complètent ses activités. Pour en savoir plus sur la Fondation Metropolis bleu, visitez www.metropolisbleu.org.

Source :
Fondation Metropolis bleu