Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->


De la nature, elle avait reçu trois dons : l’élégance, l’intelligence et la fortune.

Ils conquirent celui qui allait devenir le 35e président des États-Unis.

En s’unissant à John Fitzgerald Kennedy, qui briguait le siège de sénateur du Massachusetts, Jackie avait rejoint un clan et se soumettait à la loi d’une famille, toute entière vouée au dessein présidentiel d’un de ses fils.

Nul doute qu’elle contribua à son élection, en 1960.

Couple modèle aux yeux des médias et du public, John et Jackie symbolisaient une Amérique jeune, dynamique et volontaire.

Cultivée, diplômée de l’université Geroge-Washington et de la Sorbonne, s’exprimant parfaitement en français, Jacqueline Bouvier ouvrit les portes de la Maison Blanche au monde des Arts et des Lettres.

Son charme sauva plus d’une fois la mise au Président sur la scène internationale.

Dans Jackie, les années Kennedy, Frédéric Lecomte révèle aussi l’envers du décor : comment le rêve d’une petite fille se mua en calvaire.

Délaissée par un mari dévoré d’ambition et incapable de réfréner ses pulsions, Jacqueline perdit deux enfants nouveau-nés, puis celui qu’elle avait tant aimé, tombé sous les balles de Lee Harvey Oswald un après-midi de novembre 1963.

L’AUTEUR :

Pour les besoins de ce récit, FRÉDÉRIC LECOMTE a rencontré de nombreux témoins de la présidence de John F. Kennedy, consulté les archives de la JFK Library, de la bibliothèque du Congrès et du FBI.

Concepteur de l’exposition «Kennedy, le rêve américain», inauguré par Robert Kennedy Jr en juin 1998 à l’Unesco, il est l’auteur, entre autres, de John et Robert Kennedy, l’autre destin de l’Amérique (Équinoxe, 2003)

JACKIE
LES ANNÉES KENNEDY
Frédéric Lecomte
LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL
330 pages – 32,95$ – 18.95 euros