Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique spectacles ->


Hier soir je suis allée, pour la première fois, dans un bar assister au quatrième spectacle de la série Les Grands Rendez-vous Blues… organisés par Martin Malo…

J’avais entendu du blues dans des fêtes à l’extérieur, mais ça n’a rien à voir avec un spectacle dans un bar…

Les décibels, la musique envoûtante, sa voix qui le sert bien, l’atmosphère, tous ces éléments me sont tombés sur la tête comme un grand manteau enveloppant…

Jimmy James (de son vrai nom Demetrios Bakolias) arrive sur scène d’un pas calme, vérifie ceci et cela, son bassiste Cliff Gelfand et son batteur Christian Lajoie (en remplacement de Denis Courchesne) s’installent également.

Pas un mot…. et ça part avec Calling on Love. Bang! en plein front!…. une musique d’enfer, une dextérité hors du commun, un virtuose de la guitare!!!

Ce grand monsieur à l’air un peu rébarbatif, sérieux, joue avec sa guitare comme s’il s’agissait d’un être aimé. Ses doigts n’ont pas l’air de gratter ou pincer, ils glissent, flattent, et des sons inouis sortent de son instrument.

Sa musique est tellement présente en lui que nous vibrons tous ensemble.

Une musique qui nous résonne dans le ventre!!!

Pour une première, je fus séduite totalement.

Jimmy James a collaboré avec de nombreux artistes célèbres du Québec, dont Michel Pagliaro, Frank Marino et Nanette Workman. De plus, il a joué ou partagé la vedette avec nombre de musiciens de renom mondial tels que Stevie Ray Vaughan, Robert Fripp, Kenny Neal, Bill Bruford, King Crimson et Lucky Peterson.

Et il ne faudrait surtout pas oublier Cliff Gelfand à la basse et Christian Lajoie à la batterie qui sont, tous les deux, de fantastiques musiciens.

QUELLE SOIRÉE MES AMI(E)S, QUELLE SOIRÉE!!! (boucanée mais la tête pleine d’une sonorité nouvelle).

LE PROCHAIN GRAND RENDEZ-VOUS BLUES
Samedi 17 avril – 21h 13,50$
BIG DAVE AND THE ULTRASONICS (du Michigan)
Du jump des années ’40 aux rumbas de Nouvelle-Orléans aux slow blues du Texas, tout y passe.
Je vous en reparlerai le temps venu!