Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Éditeurs du Canada français ->

Julius, le piano voyageur
Conte illustré pour enfants
Serge Bennathan
Illustrations : Serge Bennathan
Éditions du Gref
Collection : Écrits torontois, no 20
42 pages (papier glacé)
Date de parution : octobre 2002
10,00 $

« Il était une fois une Maman-grand-piano-droit, un Papa-piano-droit et leur ribambelle de bébés pianos. Maman-grand-piano était belle, très belle, mais aussi généreuse et douce, comme ses notes. Papa-piano-droit, lui, c’était le chef, toujours DO DO DO, RÉ RÉ RÉ, MI MI MI, MI ça la et FA pas ça… »

Serge Bennathan

Quelle belle histoire pour petits ou grands! D’un souffle poétique, l’auteur nous amène à suivre Julius, un piano qui a pris la clé des champs, qui est parti très loin de sa famille et qui découvrira peu à peu l’importance d’avoir des parents.


Photo de Tony Hauser
Voir : Dancemakers

Biographie :
Serge Bennathan est le directeur artistique de DANCEMAKERS, compagnie de danse contemporaine basée à Toronto qu’il dirige depuis 1990.

Né en France, il fait ses classes à Paris en danse classique et contemporaine avant de se joindre aux Ballets de Marseille de Roland Petit.

Ces douze dernières années, ses chorégraphies lui ont valu plusieurs nominations aux prix Dora Mavor Moore et, en 1995, le Prix pour la meilleure création chorégraphique avec Sable/Sand.

En 2001, il recevait une nomination pour la meilleure mise en scène avec Vénus et Adonis, spectacle monté en collaboration avec la Compagnie d’opéra canadienne.

En 2002, il compose une nouvelle chorégraphie, Le Projet Satie – avec la participation de la pianiste Eve Egoyan -, remportant au Centre national des arts d’Ottawa et au Premier Dance Theatre de Toronto un éclatant succès.

En 2003, la compagnie reçoit deux Prix Dora-Mavor-Moore pour Le Projet Satie (prix de la meilleure chorégraphie à Serge Bennathan et prix de la meilleure interprétation à Carolyn Woods).

Il crée en 1998 le personnage de Monsieur Figlio, savant farfelu féru d’environnement, dont il publie la première aventure sous le titre The Other Moon of Mr. Figlio (Vancouver, Black Stone Press).