Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

Grandeur et décadence d’un golden boy

« Quand on craque une allumette, la première nano seconde elle s’enflamme avec une puissance qu’elle ne retrouvera jamais. L’incandescence originelle. Un éclat instantané, fulgurant. En 1980, j’ai été l’allumette. Cette année-là, je me suis embrasé pour n’être plus qu’une flamme aveuglante. »

New York, années 1980.

Bienvenue au bal des vanités, où une bande de jeunes hommes vont vendre leur âme au dollar et se consumer dans une ronde effrénée, sublime et macabre.

Ils ont signé pour le frisson, une place sur le manège le plus enivrant que la vie ait à leur offrir.

Et ces princes vont jouer toute la partie : les fêtes, les drogues, l’alcool, les corps parfaits des deux sexes, les pique-niques dans la vaisselle de luxe, les costumes sur mesure taillés par des Anglais dans des tissus italiens, les Cadillac, le sexe encore et toujours, les suites à Las Vegas, des morts que l’on laisse en chemin mais pour lesquels il n’est pas besoin de s’attarder parce qu’on va les retrouver vite.

Vite, toujours plus vite, c’est la seule règle de ce jeu.

Aller suffisamment vite pour ne pas se laisser rattraper.

« Un coup de maître qui vous happe, vous éblouit et vous serre la gorge.

– Alexandre Fillon, Lire

« Cette décennie aussi décadente qu’incandescente, l’auteur de Féroces l’exhume sans fard et la dissèque sans pitié, dans un style au scalpel. C’est fou, c’est fort. Un grand roman. »

– Delphine Peras, L’Express

« La pureté de son style, l’élégance de sa peinture d’une génération flouée et perdue en font l’héritier d’un Fitzgerald. »

– Claire Julliard, Le Nouvel Observateur

L’AUTEUR :
ROBERT GOOLRICK
vit à New York. Il est l’auteur de The End of the World as We Know It, un récit acclamé par la critique américaine. « Une femme simple et honnête » son premier roman, N°1 sur la liste du New York Times, fera prochainement l’objet d’une adaptation cinématographique confiée au réalisateur David Yates. Féroces a reçu en france un accueil prodigieux de la part des critiques, des libraires et des lecteurs. Robert Goolrick reçoit le Prix Virgin Megastore 2012 et le Grand prix des lectrices de Elle 2013 pour « Arrive un vagabond ».

LA CHUTE DES PRINCES
Robert Goolrick
Traduction Marie de Prémonville
LES ÉDITIONS 10-18
2016 – 240 pages – 11,95$ – 6,60 €

Partez à la découverte de tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS 10-18