Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Chronique auteur étranger - «Best-Seller» ->

La 12e aventure de l’inspecteur Rebus est, de l’avis de la critique, une des meilleures.

Philippa Balfour, dite Flip, fille d’un puissant banquier d’affaires, a disparu.

Apprenant qu’un cercueil en bois d’une vingtaine de centimètres, contenant une poupée en bois sculpté, a été retrouvé sur la propriété des Balfour, Rebus entame une enquête qui le conduit au musée historique de la ville, où sont exposés des cercueils identiques : datant de 1836, on les avait retrouvés sur une colline baptisée « Arthur’s Seat », étymologiquement la colline des chagrins.

De son côté, sa collègue Siobhan s’engage dans une quête qui va mettre sa vie en péril : Flip jouait sur Internet à un jeu de devinettes dont l’initiateur semble lié à la disparition de l’étudiante.

Quand le corps de cette dernière est découvert dans la nature, il s’agit pour le tandem d’établir un lien entre l’initiateur du jeu et d’autres meurtres comparables, certains vieux de quinze ans.

Aux prises avec ses démons personnels, plus attiré que jamais par l’alcool et obsédé par sa retraite imminente, Rebus joue contre sa hiérarchie avec une obstination et un flair inégalés.

L’AUTEUR :

Né en 1960 dans le village minier de Cardenden, IAN RANKIN a fait ses études de lettres à l’université d’Edimbourg, subi l’influence de Stevenson, joué dans un groupe rock, exercé plusieurs métiers et fait du journalisme.

Plusieurs de ses romans ont été adaptés pour la télévision.

Il a obtenu un nombre impressionnant de prix, dont plusieurs « Daggers » de la CWA, le Grand prix du roman noir de Cognac en 2003 et un Edgar en 2004 pour Resurrection Men.

LA COLLINE DES CHAGRINS
(The Falls)
Ian Rankin
Traduction : Daniel Lemoyne
LES ÉDITIONS LE LIVRE DE POCHE NO 37201
Texte intégral
2007 – 636 pages – 13,95$ – 7,50 €

LES ÉDITIONS LE LIVRE DE POCHE