Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->


Avril 1230.

Le baron Amaury d’Ombreuse, ancien templier et conseiller du comte de Champagne, prie Mariette Blancheflor, seize ans, de devenir dame de compagnie de son épouse, qu’une langueur étrange relègue depuis des années dans sa chambre.

La Chênaie, avec son donjon, sa chapelle, son cimetière, est un domaine enveloppé de brumes, entre marais et plateau briard.

Mariette ne se doute pas, lorsqu’elle y entre, qu’un piège implacable se referme sur elle, ni qu’Amaury nourrit pour sa jeune invitée une passion secrète.

Alors que Constance d’Ombreuse dépérit, le baron se résout à faire appel aux talents d’un médecin. Mais c’est un bien obscur marché qu’il propose à maître Nicolas Donin, un juif converti qui a servi à la cour de France auprès de Blanche de Castille et qui est revenu habiter Provins, sa ville natale…

En cinquante chapitres brefs qui sont autant d’enluminures, Pierre Lepère livre une chanson de geste aux accents d’amour et de mort, entre Histoire et légende.

Critique d’Uparathi

L’AUTEUR :

PIERRE LEPÈRE est né à Lyon en 1944; il a partagé son enfance entre l’A11emagne, l’Algérie, le Maroc. Il est à la fois poète, essayiste et romancier.

Il a publié, L’Héritage de la nuit, Monsieur d’ailleurs, Le Petit Anarchiste (éditions de la Différence, 1995, 1996 et 2001), mais également La Jeunesse de Molière (Gallimard jeunesse, 1999), Au nom de la Pompadour (en collaboration avec Jean-Paul Desprats, Flamarion, 2001). Les éditions de l’Arcihpel ont publié deux romans historiques, La Gloire est un éclat de verre (2002) et Les Lèvres de la Joconde (2003).

LA DAME DE PROVINS
Pierre Lepère
LES ÉDITIONS L’ARCHIPEL
192 PAGES – 29,95$ – 17,95 EUROS