Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Sarah, 19 ans, commence sa vie de femme.

Un emploi temporaire, un appartement de passage dans une petite ville de banlieue, une relation sans avenir…

En fait, elle n’est à l’aise que lorsqu’elle fréquente ses forums de discussion sur Internet, seule devant son clavier, loin du regard des autres.

Pourtant, un soir, elle décide de jouer le grand jeu et de devenir celle qu’elle prétend être, plus mature, plus sûre d’elle, plus autonome.

Vite, la force du rôle lui fait peur, mais elle tente d’oublier et amorce le grand tournant de sa vie.

Elle déménage à Montréal et s’engage dans des études universitaires.

Dans la métropole, elle retrouve toujours son alias à l’occasion, sans arrière-pensée, d’abord pour s’évader puis de plus en plus souvent.

L’alias devient un jeu de séduction. Mais Sarah se dérobe. Son alias, qui devient ses alias, épouse peu à peu la personnalité des autres qui sont présents en elle.

Bianca et Florence cherchent même à exister par elles-mêmes, sans égard pour Sarah.

Cette dernière a peur, se cherche, essaie de s’en libérer.

Y a-t-il un moyen de s’en sortir sans tomber dans la folie ou sans mourir?

L’amour est-il plus fort que tout?

« Je suis le jouet des marionnettes que j’ai créées. »

La Danse de l’esquive, est un roman contemporain à la personnalité forte et particulière, qui parle de regard, d’apparence, de séduction, d’amour et des autres.

Un récit dont les états d’âme sont en montagnes russes et d’une fragilité infinie, où ÉMILIE C. LÉVESQUE se fait avec brio la voix de toute une génération.

L’AUTEURE :

ÉMILIE C. LÉVESQUE est née en 1974 à Montréal, quelques jours avant que Robert Bourassa ne fasse voter la fameuse Loi 22, qui fait du français la langue officielle du Québec. Déjà le destin la conviait à une carrière dans le milieu de la langue. Elle grandit au milieu des livres, portée par ces histoires magiques avec une seule certitude; un jour, elle écrira aussi de ces récits qui transportent les gens. Elle en raconte et en écrit quelques-uns pendant son adolescence. Madame Lévesque obtient son baccalauréat en Études littéraires à l’UQAM en 1998. L’année suivante, elle se marie et fonde une famille. Aujourd’hui mère de trois enfants, cette auteure de Sainte-Thérèse publie avec plaisir son premier roman, La Danse de l’esquive, en plus de travailler à un premier roman jeunesse qu’elle a promis à ses enfants.

LA DANSE DE L’ESQUIVE
Émilie C. Lévesque
LES ÉDITIONS JCL
2007 – 218 pages – 17,95$

Retrouvez plusieurs de vos auteurs favoris sur le site de cet éditeur :

LES ÉDITIONS JCL