Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

L’Alaska en 1915 : le « balcon du monde » s’offre à Bigelow, jeune scientifique envoyé par le gouvernement américain pour installer un observatoire météorologique.

Là, il découvre l’isolement, au coeur d’une nature hostile enveloppée dans la pénombre hivernale, et une ville rude, où plus de deux mille hommes se disputent quelques femmes.

Il rencontre l’Aléoute, indigène murée dans un silence énigmatique, qui lui offre avec son corps les moments les plus forts de son existence.

De l’étrange et violent sentiment inspiré par cette femme naîtra tout l’appétit de Bigelow à poursuivre ses recherches et à bâtir le cerf-volant qui percera les secrets du ciel…

Ce roman pénétrant et insolite dit avec subtilité l’essence même du désir, et sa faculté à dépasser les conventions.

Un voyage au bout du monde, et au tréfonds des attirances humaines.

Ils en ont dit :

« Dans un style dépouillé qu’elle maîtrise à la perfection, Kathryn Harrisson écrit des scènes fascinantes, saisies sur le vif… Ses connaissances sur les débuts de la science métélorologique ainsi que sur la situation en Alaska à l’époque de la première guerre mondiale donnent une touche de réalisme à ce roman dont le thème est le paysage interne du désir. »

– Publishers

L’AUTEURE :

Après Le Rapt (L’Olivier, 1997) et La Société d’émancipation du pied (Lattès, 2001), KATHRYN HARRISON poursuit, de sa voix forte et poétique, l’exploration romanesque de la condition féminine qui l’a rendue célèbre.

LA FEMME PHOQUE
(The Seal Wife)
Kathryn Harrison
Traduction Sylvie Schneiter
LES ÉDITIONS JC LATTÈS
288 pages – 29,95 $

LES ÉDITIONS JC LATTÈS