Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Psychologie et spiritualité ->

Le début du 20e siècle nous avait annoncé la disparition imminente de ce que Karl Marx avait appelé « l’opium du peuple » et Sigmond Freud « la névrose de l’humanité».

La fin du siècle nous a plutôt montré qu’après un déclin relatif, la religion a repris de la vigueur.

Comment expliquer cette persistance du religieux ?

Comment expliquer l’universalité de ce que nous appelons « religion » et qui s’observe à toutes les époques, dans toutes les régions du monde, dans toutes les cultures et dans toutes les sociétés humaines, du Paléolithique jusqu’à l’ère spatiale ?

Comment expliquer ce besoin apparemment irrépressible qu’a l’humain de créer du surnaturel ?

Ce livre propose de nouvelles réponses à ces questions éternelles en recourant à la théorie de l’évolution.

En se référant aux avantages adaptatifs liés à l’appartenance religieuse, à la morale sociale, au comportement ritualiste et à la croyance au surnaturel, l’interprétation développée dans cet essai conduit à considérer le religieux comme un phénomène dérivé des mécanisme cognifits nécessaires à la vie sociale.

De la neurothéologie à la « religion du chimpanzé » en passant par les différences entre hommes et femmes, l’auteur explique en termes clairs et vulgarisés les fondements biologiques du sentiment d’appartenance, du geste rituel, de l’altruisme et de notre « irrépressible » anthropomorphisme.

L’AUTEUR :

Anthropologue de formation, DANIEL BARIL est journaliste à l’hebdomadaire Forum de l’Université de Montréal. Il est connu pour son engagement en faveur de la laïcité.

LA GRANDE ILLUSION
Comment la sélection naturelle a créé l’idée de Dieu
Daniel Baril
LES ÉDITIONS MultiMondes
2006 – 128 pages, reliure souple, 24,95 $

LES ÉDITIONS MultiMondes