Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Le premier roman de Carmen Belzile parle de résilience, porteuse d’espoir.

La Maison aux lilas est en effet une fable sur l’amitié, celle qui permet d’avancer et de grandir, avec des personnages qu’on aimerait côtoyer.

C’est aussi une histoire qui démontre que malgré la souffrance et les blessures, il n’est jamais trop tard pour prendre une direction nouvelle, à condition d’ouvrir les yeux et le cœur à ce que la vie sème sur notre route.

Car à partir du moment où on choisit sa vie, on peut la modeler à sa façon.

C’est ce que fera Lucie à 45 ans, orpheline de père depuis sa tendre enfance.

Au décès de sa mère, elle se croit seule au monde et se sent désemparée.

Elle éprouve des sentiments mitigés, à la fois soulagée de ne plus subir la haine et le contrôle de sa mère et dépassée devant cette liberté nouvelle dont elle ne sait que faire.

Heureusement, des anges croiseront sa route: Esther, généreuse et attentive; Marcel, un oncle sage et protecteur; Alice, une tante inspirante et bienveillante, ainsi que Sylvie, une cousine sensible et coquine.

Avec eux, Lucie se trouvera plongée dans le passé et sera entraînée de découvertes en surprises, sur les traces de ses racines.

Elle fera alors connaissance avec les membres de la famille de son père, avec son histoire et avec elle-même.

Grâce à la présence de ces personnages sortis de l’ombre, Lucie saura rebondir et se métamorphosera graduellement, en retrouvant l’essence de la petite fille qu’elle était avant le décès de son père.

Telle une plante qui s’épanouit, elle renaîtra après une longue période de dormance.

Lucie apprendra que regarder en arrière et nourrir le ressentiment dressent un mur qui empêche de poursuivre sa route.

Au contraire, elle choisira d’avancer et de construire sa vie, comme le brouillard qui se dissipe et qui laisse entrevoir un avenir ensoleillé, rempli d’optimisme et de promesses.

Laissez-vous emporter par cette parcelle de vie qui s’étale sur trois années et qui vous mènera de Granby à Rivière-du-Loup puis dans la région de Kamouraska, en passant par la magnifique ville de Québec.

L’AUTEURE : CARMEN BELZILE

Née à Trois-Pistoles au début des années 1950, Carmen Belzile grandit dans une ville au large du Saint-Laurent. Jeune adulte, elle étudie au Cégep de Jonquière en éducation spécialisée. Après une carrière fructueuse dans le Réseau de la santé et des services sociaux en Montérégie, comme éducatrice spécialisée puis travailleuse sociale, le choix de vivre à Berthier-sur-Mer s’impose, afin de retrouver le fleuve qu’elle aime tant. C’est dans ce lieu où la nature est si généreuse que s’écoule sa retraite, une étape de vie pour re-traiter la vie et donner une place prépondérante à la création sous toutes ses formes, y compris l’écriture.

Après une vie professionnelle et familiale bien remplie, voici donc venu pour madame Belzile le temps d’accorder du temps aux passions qui l’ont toujours habitée : lire, écrire, jardiner, s’évader dans la nature et surtout, prendre du temps pour la vie de famille, cultiver les amitiés et
contempler les couchers de soleil sur le fleuve. En fait, madame Belzile est la recherche d’un équilibre, où elle tente de nourrir chaque aspect de l’être humain qu’elle est: D’abord, le corps, grâce à la pratique de sports.
Puis le cœur, par sa présence auprès d’êtres chers. Ensuite l’âme, avec le développement d’une vie intérieure harmonieuse. Et enfin l’esprit, par le désir d’apprendre sans cesse.

Ajoutons que madame Belzile fut lauréate en 2010 du concours littéraire L’aventure des mots, parrainé par le Centre Berthiaume-du Tremblay, à Montréal. Elle est aussi bénévole à la bibliothèque de sa municipalité.

LA MAISON AUX LILAS
Carmen Belzile
LES ÉDITIONS JCL
Roman
2012 – 336 pages – 21,95$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS JCL

Quelques titres chez cet éditeur présentés chez Planète Québec:

Pourquoi ne m’as-tu jamais aimée
Hier et aujourd’hui
La Belle et l’Arnacoeur
Elle danse avec la folie
Angélina – 1. Les mains de la vie
Le coeur enveloppé
La peur du pire
La promesse d’Émile
La maison aux lilas