Art et culture
Accueil -> culture -> Tous les chroniqueurs du passé -> Chronique auteur étranger - Littérature, essai et document ->

Paru sous le titre anglais Down To The Dirt, La Neuvième Personne du singulier a suscité une critique enthousiaste et unanime qui lui a valu, à sa sortie, le Prix Percy-Janes.

Avec intelligence et poésie, Joël Hynes dévoile dans ce premier roman un personnage fort et authentique, lucide et ironique qui glisse entre les ombres et la lumière diffuse.

Keith Kavanagh a l’insouciance de la jeunesse, l’impétuosité de l’aventurier, le romantisme à fleur de peau, la colère en bandoulière, la peur au ventre et le désir de vivre tatoué en lettres de feu.

Projeté dans la vie, comme d’autres le sont dans le vide, il boit, il fume, il se dope et il est, à 13 ans, l’amant d’une femme qui a deux fois son âge.

Même saoul, il séduit et cela tient à sa singularité, à ce petit quelque chose d’imperceptible qui n’échappe pas à Andy, son meilleur ami, et à Natasha, son amie de coeur, qui ont bien compris la nécessité qu’il a d’être aimé envers et contre tout.

Envers et contre lui-même en tout premier lieu.

Il est l’ami, le voisin, le cousin, le frère qui a marqué notre vie.

Il est celui que l’on ne peut pas oublier.

Pour rendre le souffle et le rythme de La Neuvième Personne du singulier, la poète, romancière et nouvelliste SYLVIE NICOLAS s’est prêtée au jeu de la traduction.

L’AUTEUR :

Né à Terre-Neuve, JOËL HYNES y habite toujours. Acteur professionnel, il travaille aussi bien à la scène qu’au cinéma et à la télévision.

LA NEUVIÈME PERSONNE DU SINGULIER
Joël Hynes
LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE
Collection : Littérature d’Amérique
2006 – 240 pages – 22,95$

LES ÉDITIONS QUÉBEC AMÉRIQUE