Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon -> Auteurs québécois - Adultes/Ados ->

Une nouvelle façon de raconter une histoire

Faites l’expérience : laissez-vous prendre par les péripéties où vous conduit le texte que vous avez choisi.

Vous en aurez bien vite plein la vue ; il sera temps alors de fermer les yeux.

Et ce ne seront plus ni des phrases ni des mots qui défileront dans votre tête mais des images fixes ou mobiles associées et assorties à des sons.

Oui, ces caractères typographiques, fils d’écritures sages ou folles, immobiles ou animées, brûlantes ou douces qui se frôlent, s’entrechoquent, se caressent, se froissent ou se fracassent, vous invitent à ouïr leur bruitage.

Dans le roman accéléré, les images sonores résonnent mot à mot et ligne à ligne avec d’infinies nuances.

C’est dire l’importance de leur musicalité.

D’ailleurs, ce n’est nullement un hasard si toutes les histoires qui composent la suite de romans accélérés La nuit du violoncelliste ont pour trame, contexte ou prétexte la musique.

L’AUTEUR :
BERNARD LÉVY
est l’auteur de quatre livres publiés chez Triptyque, dont le recueil de nouvelles Le souffle court, paru à l’hiver 2014. Il a collaboré à divers périodiques littéraires et artistiques, tels que Spirale, Liberté, Mœbius, ainsi qu’à des revues scientifiques. Il a été chargé de cours à l’Université de Montréal, où il a enseigné pendant plus de vingt-cinq ans la rédaction pour les médias écrits et la vulgarisation scientifique. Il dirige la revue Vie des Arts depuis 1992. Avec La nuit du violoncelliste il nous introduit dans l’univers du «roman accéléré».

LA NUIT DU VIOLONCELLISTE
DIX ROMANS ACCÉLÉRÉS
Bernard Lévy
LES ÉDITIONS TRIPTYQUE
Collection Nouvelles
Littérature
2015 – 171 pages – 25,00$

Découvrez tous les titres publiés chez cet éditeur :

LES ÉDITIONS TRIPTYQUE

Pas d’autres dieux
Une fille trop curieuse
La Nuit du violoncelliste : dix romans accélérés